Comment déjouer la solitude en Freelance ?

Comment 6 Freelances déjouent la solitude au quotidien ?

Cela faisait fort longtemps que je n’avais pas préparé un billet collaboratif ! 😊 Aujourd’hui, je voulais revenir sur la solitude en Freelance : pas toujours bien vécue, nous sommes tous et toutes à la recherche d’astuces et de solution pour mieux vivre notre quotidien. Voici 5 histoires différentes, 5 façons de voir les choses et 5 manière d’appréhender le travail en solo par d’autres Freelance que moi ! 😘

Delphine – Communication

Comment déjouer la solitude quand, à la fois, tu débarques dans une nouvelle ville (Singapour) et que tu démarres ton activité ? Je dirais que je me pose encore parfois/souvent la question 😉

 

La location d’un espace de coworking ne rentre pas encore dans mon budget. Je le regrette beaucoup, car il y a de nombreux espaces de ce genre à Singapour. J’ai donc dû trouver d’autres stratégies lorsque j’ai besoin de voir du monde. Dans le désordre :

✔ trouver d’autres groupes d’entrepreneurs et faire du networking. Pour moi, c’était un vrai challenge, car je n’étais vraiment pas à l’aise avec le réseautage. Par chance, ici, les gens sont très ouverts, ce qui m’a facilité la tâche.
✔ travailler dans des cafés. Encore une fois, chanceuse que je suis, ils sont très cool à Singapour. Ils ne viennent pas te demander toutes les 2 min si tu veux commander autre chose, donc ça ne grève pas trop le budget 😉 Et le wifi existe pratiquement partout, le paradis quoi !
✔ faire des temps d’essai dans des espaces de coworking. Régulièrement, des offres spéciales sont proposées. Ca me permet de visiter de nouveaux lieux et de déterminer lesquels je préfère en prévision du jour où justement j’aurai le budget.
✔ lire beaucoup de blogs et de forums. Certes, ça ne remplace pas le contact direct, mais ça m’aide à ne pas me sentir seule dans ma petite galère. D’ailleurs, si vous en connaissez un sur un Freelance qui travaille avec des clients partout dans le monde, ça m’intéresse !
✔ Un peu dans le même genre, il y a les relations à distance avec Julia, par exemple, qui, malgré les 13 000 km et le décalage horaire 😉 continue à répondre à mes questions (MERCI !) Ou alors mon entourage proche (les pauvres !).
✔ Et sinon, il reste la patience… J’aimerais bien trouver un vrai business bestie ici avec lequel je puisse parler régulièrement et partager mes 48 milliards de questions et de réflexions à la seconde qui passent dans mon petit cerveau. Pour l’instant, c’est plutôt moi-même avec… moi-même, ce qui n’est pas évident. Mais ça finira bien par arriver !

 

Après, il y a des jours où le fait de travailler seule est plutôt un avantage : lorsque je corrige des textes ou que j’en rédige, par exemple, car cela me demande plus de concentration. Ca dépend vraiment de ce que j’ai à faire et de mon mood du jour.

Il y a plusieurs solutions, mais déjà je me pose cette question : est-ce qu’être seul est quelque chose que je vis mal ?

Personnellement, j’aime être seule, travailler seule. C’est une situation que je vis vraiment bien, qui me ressource et me permet d’être plus focus sur mes projets. Mais c’est vrai que cela fait du bien d’être entouré quand on est freelance.

Ma première solution, c’est de travailler avec mes clients en présentiel. Il m’arrive régulièrement de devoir travailler 2-3 jours par mois avec un client pour une mission spécifique. Cela me permet de voir du monde, d’avancer sur son projet et d’aller parfois plus vite (on sous estime le pouvoir du face à face je trouve. Bien plus efficace que 10 emails échangés pour essayer de se comprendre !)

Une autre solution : le coworking ou le working café. Que ce soit pour prendre l’air, pour sortir, pour être dans une ambiance de travail particulière, le coworking est vraiment top pour ça. J’aime aussi découvrir de nouveau café au moins 2-3 après midi par mois.

Une dernière solution : se donner rendez-vous avec un collègue freelance pour une session de travail. Chez vous, un café, un coworking, peu importe. Il ne faut pas sous estimer le pouvoir du travail à deux (ou plus). C’est le même principe que le working : on se sent moins seul, plus motivé, on partage nos projets, nos doutes, nos victoires. C’est très fédérateur de se retrouver entre freelances.

De mon côté, je me sens moins seule depuis presque un an : je travaille avec mon futur mari ;)

Clémence – Coach – Clélance

Je me souviens encore très bien de cette joie intérieure, de cette sensation de libération lorsque j’ai effectué mon dernier jour de travail en CDI. C’était le Vendredi 29 Septembre 2017. J’étais heureuse en CDI mais il manquait quelque chose à mon épanouissement. Au fond de moi je rêvais de créer ma structure.

Arrive ensuite le jour où je décide de me poser dans mon bureau, chez moi, seule… Me vient alors cette phrase : « c’est donc cela être entrepreneur indépendant ! » Il n’était pas question pour moi de me désociabiliser et ne plus discuter avec d’autres personnes. J’ai toujours aimé communiquer, échanger, apprendre des autres. J’ai alors regardé ce qui existe dans ma ville pour les entrepreneurs !

 

Lorsqu’on prend le temps de regarder, c’est incroyable de voir tout ce qui existe : ✔ des Pépinières d’entreprises ✔ des Espaces de Co-Working ✔ la Chambre de Commerce et de l’Industrie ✔ des clubs réseaux ✔ des after-work. On y trouve forcement son bonheur !! La solitude de l’entrepreneur est donc facilement déjouable si on prend le temps de chercher la meilleure solution pour soi.

 

Pourquoi est-ce important de ne pas rester seul ? Rester chez soi, au chaud permet finalement de ne pas se confronter aux regards extérieurs. Mais est-ce la meilleure solution ? Je n’ai jamais ressenti et vu autant de bienveillance que dans des espaces réservés aux entrepreneurs. Vous rencontrez et échangez avec des personnes qui vivent la même chose que vous. Vous trouvez : ✔ des partenariats ✔ des clients ✔ de la bienveillance ✔ de la motivation ✔ de l’encouragement. Plus de doute à avoir ! J’ai choisi de jongler entre espace co-working et bureau à domicile ! C’est ça la vie d’entrepreneur que j’aime 😊

Christelle – Webdesigner

Cette question sonne de manière étrange pour moi car déjouer la solitude classe la solitude comme un élément négatif qu’il faudrait réussir à combattre.

 

Je suis fille unique et la solitude a souvent été ma meilleure amie quand j’étais petite, à la maison. J’adorais aller chez mes copines bien sûr! Mais ayant été habituée à m’occuper seule quand le temps des copains était terminé, j’ai fait de la solitude une alliée. C’est elle qui m’a permis de lire beaucoup, de dessiner, de faire de la calligraphie, de l’aquarelle et au final de développer la créativité que je retrouve dans mon métier aujourd’hui.

Je n’ai pas toujours été Freelance et j’avoue que j’aimais voir mes collègues en salle des profs. Les pauses café à se raconter nos déboires et nos rêves, oui, cela me manque. Mais ce sont surtout mes parents qui s’inquiètent beaucoup du fait que je travaille seule chez moi !! 😉

 

Cependant, j’avoue que je m’en accommode bien. Je pense que cela est dû au fait que j’ai été expatriée dans un pays lointain où comme je ne pouvais accéder à mes amis, j’ai beaucoup communiqué en utilisant les nouvelles technologies et je me suis fait de nouveaux contacts dans mon domaine (le web design) qui vivent aux 4 coins du monde et je trouve cela génial.

En cas de manque au niveau des contacts humains, maintenant que je suis à nouveau en France, je me planifie des sorties avec quelques amis proches qui habitent tout près et surtout je vais 4 fois par semaine au yoga et au pilates où il est vrai on ne crée pas de lien « profond » mais où l’on est dans un moment de partage agréable.

 

Tout cela pour dire que je ne déjoue pas la solitude, je l’accueille à mes côtés et en fait une force qui m’aide à créer…et puis dans quelques mois la solitude laissera sa place à un petit bout et c’est là que le métier de Freelance prendra encore plus son sens car je pourrai m’organiser au mieux pour ce futur « nous deux » à la maison 😊

Anne-Sophie – Photographe & Webdesigner

La solitude en tant que Freelance, je pense qu’on la vie tous vraiment différemment. De base, je suis quelqu’un qui apprécie le fait de passer du temps juste avec moi-même, alors ça ne me dérange pas de passer la journée toute seule. Je vis avec mon copain aussi donc c’est vrai que tous les soirs je peux partager ma journée avec quelqu’un.

 

Pour les moments où je me sens un peu seule dans mon activité, j’ai plusieurs solutions.

✔ Déjà, je pense qu’avoir des amis Freelances est super important pour discuter de nos objectifs, de nos peurs et aussi de nos joies ! J’ai deux business besties avec qui j’échange tous les jours, et ça booste !! Il y a aussi des supers groupes Facebook pour échanger avec des Freelances de tous horizons, ça t’aideras à te motiver.

 

✔ Deuxième point, je retrouve d’autres personnes pour travailler dans un café. Avec les beaux jours qui arrivent en plus, ça fait du bien de prendre l’air !

 

✔ Enfin, récemment je me suis inscrite à un espace de coworking. Je n’y vais pas tous les jours parce que parfois je préfère travailler au calme ou utiliser deux écrans, mais y aller régulièrement ça me permet de voir du monde.

 

Dans l’ensemble, je pense que si tu te sens seul, il ne faut pas rester dans ton coin. Il y a plein de solutions pour vaincre la solitude que se soit en ligne ou en réel. Un petit meetup de temps en temps ça fait du bien aussi et ça permet de rencontrer du monde !

Julie – Graphiste

Comme beaucoup de freelances, moi aussi je travaille seule. J’ai mon bureau à la maison, ma pièce à moi. Et ça me plaît ! Alors oui, ça en étonne beaucoup. Les gens ont tendance à trouver ça malsain, sans vraiment oser le dire. C’est plutôt des questions comme : « mais ça te dérange pas de passer toutes tes journées toute seule ? ».

Et bien non, ça ne me dérange pas. D’abord parce que je suis plus concentrée en travaillant seule, mais aussi parce que j’ai plusieurs petits trucs pour surmonter ce sentiment de solitude.

Contre le silence : la musique ! La solitude se manifeste d’abord par le silence. Alors je passe mes journées en musique. Playlist qui pète, qui apaise ou qui favorise ma concentration, à chaque humeur, moment de la journée ou projet, le fond sonore qui va bien, et qui, mine de rien, simule une présence autour de moi.

Contre la panique des problèmes : le réseau ! En tant que freelance, nous faisons régulièrement face à des situations problématiques (litige avec un client, chiffrage d’un devis, démarches administratives, et j’en passe) et dans ces cas-là, pas de collègue ou de patron pour régler ça à notre place ! Je fais partie de plusieurs communautés de freelances et de graphistes, qui ont les mêmes problématiques que moi, et qui sont toujours de bon conseil.

De plus, ces échanges ne sont pas toujours motivés par la recherche d’une solution à tel ou tel problème, nous parlons de notre métier, des anecdotes du quotidien, de notre vie et de nos passions. En gros, on peut dire que l’équivalent de la pause café au bureau ! :)

Contre l’ennui : les loisirs et les sorties ! La solitude, c’est aussi ne voir personne EN VRAI ! C’est pour ça qu’il est important d’avoir une vie sociale active. Je suis musicienne, je fais donc partie de deux orchestres ce qui me permet de côtoyer énormément de monde. Je fais attention à entretenir les amitiés que j’ai liées avec mon entourage, lors de sorties et soirées régulières entre amis ou en famille.

Et toi, comment tu gères ?

Comment les Freelances déjouent la solitude au quotidien ?

Accéder aux backstages du blog ?

Backstages de ma vie de Freelance 🌩

Reçois de façon hebdomadaire les backstages de ma vie en Freelance : partage d'expérience, transparence, contenus exclusifs, et bonne humeur sont au rendez-vous !

Respect et transparence. Pas de spam. Powered by ConvertKit

Facebook
Reste connecté(e) sur Facebook !

Youtube
Viens suivre mes aventures sur Instagram !

Twitter
Prends contact sur Twitter !

Youtube
Je partage mes astuces sur YouTube !

4 COMMENTS
  • ornellastro
    23 avril 2018

    C’était très intéressant de lire les ressentis différents de tous ces entrepreneurs/freelance !

  • ALine
    25 avril 2018

    Justement ma problématique du moment, alors merci pour ces échanges :)

  • Laurence Michelet
    9 mai 2018

    Hello !

    Super intéressant ces témoignages pour déjouer la solitude quand on est free ! C’est vrai que ça arrive vite…. Je suis allée en avril à un meetup sur le thème “comment optimiser sa présence digitale” organisé par la plateforme yoss.com, c’était top et ça m’a permis de rencontrer d’autres freelances, échanger sur nos métiers respectifs. J’ai même découvert un job dont je n’avais jamais entendu parler : facilitatrice graphique ! Traduire visuellement ce qu’on entend grâce à l’illustration. Super expérience, depuis j’en ai fais plusieurs via le site meetup.com; il y a pleins d’event intéressant sur tous les sujets autour du freelancing :)

    Au plaisir !

    Laurence M.

Un petit mot là dessus ?