Nos chiffres en SAS : Décembre 2019

Nos chiffres en SAS : Décembre 2019

🥂 Premier rapport de revenus de l’année, mais surtout… premier rapport de revenus en SAS ! 🙂 Comme tu vas vite le comprendre, on ne peut plus vraiment appeler ça “rapport de revenus” vu que les chiffres qui vont suivre ne représentent pas ce que l’on touche réellement sur nos comptes en banque contrairement au fonctionnement de la micro-entreprise. Comme d’habitude, retour sur nos chiffres du mois dernier et encore un grand merci à Mathilde pour cette illustration de Julie & moi en Décembre 😄

Le principe de nos points mensuels

La vie d’une entreprise n’est pas toujours toute rose ou toute noire : elle est faite de montagnes russes qu’il est souvent nécessaire d’analyser pour avancer 😉 ✔ Ces bilans financiers mensuels nous permettent : 1. d’être totalement transparentes avec toi sur nos chiffres (qui peuvent être inquiétants, comme plutôt encourageants ou complètement fous) et te donner l’opportunité de voir une société de l’intérieur, son évolution au fil des mois. 2. de faire le point avec nous-mêmes, une fois par mois. Réaliser un bilan financier mensuel nous force à prendre de la hauteur sur notre business et sur nous-mêmes. Et c’est vital ! 😊

 

✖ Petit disclamer : partager des chiffres de cette manière est encore vu comme une forme d’exposition (notamment lorsqu’on commence à bien gagner sa vie) ou peut tout simplement déranger. Sache que nous nous foutons de toutes ces pensées-là. Nous partons du principe que nous aurions adoré lire ce genre de bilan financier au cours de notre parcours entrepreneurial, alors nous le faisons (depuis plus de 3 ans maintenant !). Pour nous aider, pour t’aider, et pour partager la réalité des finances d’une entreprise.

 

💡 Tu trouveras en vert les augmentations par rapport au mois dernier, et en rouge ce qui a baissé.
✔ Récap de l’année :

Julia Coudert et Julie Fabre

👓 L’argent qui rentre

💶 Nos rentrées d’argent en Décembre :

  • Social Media Management : 5300€ (+0€)
  • Formations : 16 925,84€ (+0€)
  • Affiliation : 279,70€

Chiffre d’affaire (HT) de Décembre =  22 505,54 €

✖ L’argent qui sort

⚡ Nos dépenses professionnelles en Décembre :

 

Ils nous accompagnent :

  • Expert comptable : 600 €
  • Avocat fiscaliste : 2883,91 €
  • Freelances : 1182 €
  • Banque : 61,60 €
  • Responsabilité civile pro : 0 €

 

Outils :

  • Iconosquare : 164,40 €
  • Convertkit : 89,98 €
  • Teachable : 35,23 €
  • Tailwind : 0 € (on paie annuellement)
  • Adobe : 59,98 €
  • Office : 7 €
  • Typeform : 30 €
  • VPN : 10,85€
  • Linktree : 5,42 €
  • DropBox : 19,99 €
  • Photostock : 96,87 €

 

Salaires :

  • Charges sociales patronales : 0€
  • Salaires nets : 0€

 

(nous ne nous sommes pas payées en Décembre)

 

Ponctuelles :

  • Facebook Ads : 120 €
  • Pinterest Ads : 11,98 €
  • Achats divers : 32,02 € (creative market)

 

🤯 Dépenses surprises :
(celles qui n’étaient pas prévues du tout !)

  • Aucune !

 

📝 Total de 5411,23 € (+0€)

✔ Ce qu’il nous reste (trésorerie)

💶Nous avons encaissé  22 505,54 €
Nous avons dépensé  5411,23 €
= il nous reste 17 094,31 € (+0€)
(dans la trésorerie de la société)

🚀 Nos ressentis & objectifs

👓 Il y a beaucoup, beaucoup de choses à dire de ce passage en SAS. D’ailleurs, je t’invite à lire les deux articles de blog récemment publiés pour mieux comprendre où nous en sommes : Au revoir micro-entreprise, et la transition de la micro-entreprise à la SAS. Je reçois encore énooormément de questions sur ces étapes et sur mon parcours. Tu trouveras donc pas mal de réponses dans ces deux billets 🙂. Place maintenant aux émotions & autres joyeusetés de ce mois de Décembre ⬇

 

🥂 Point business :

 

  • Chiffres non représentatifs : Déjà, sache que les chiffres que tu vois ci-dessus sont d’ores et déjà faussés. Décembre étant la période de création de la société, ces chiffres ne sont pas vraiment représentatifs des prochains mois (sauf peut-être les outils qui resteront les mêmes et au même prix). Par exemple, nous ne nous sommes pas versé de salaire en Décembre. Nous nous sommes versé un salaire en fin de semaine dernière (donc début Janvier), il apparaîtra donc dans le rapport de revenus de Janvier (et tu verras à quel point c’est abusé tout ce que l’on donne à l’état ahahah).

 

  • La perception du chiffre d’affaires : La chose la plus flagrante ressentie lors de ce passage de la micro-entreprise à la SAS, c’est la perception de notre chiffre d’affaires. Je m’explique. Avant, quand nous étions en ME, nous n’avions qu’un seul impératif : payer nos charges mensuelles liées à notre vie (loyer, électricité, assurance logement/voiture… etc). C’est à dire que si on facturait 3k€/mois, on était bien. Aujourd’hui, tout ce système change radicalement. Car pour pouvoir se verser un salaire et payer nos outils/charges, il nous faut rentrer minimum 12k€/mois. Ça met tout de suite beaucoup plus de pression 😅

 

  • Le luxe de pouvoir déléguer : Pour atteindre ce chiffre d’affaires minimum, on doit donc signer plus de contrats (ou vendre + de formations). Mais notre temps n’est pas plus extensible qu’en micro-entreprise, alors on saisit l’opportunité de pouvoir déléguer du travail (ce qu’on ne pouvait pas vraiment faire en micro-entreprise – compliqué/impossible d’être rentable). Et ça nous fait du bien psychologiquement de donner du travail à des Freelances qui débutent ou qui ont pas/peu de contrats 🖤

 

🍉 Point organisation/gestion :

 

  • S’entourer est primordial : On est terriblement contentes d’avoir trouvé des prestataires de confiance depuis quelques semaines (CM, webmaster, rédaction…) qui nous épaulent sur la réalisation des missions pour nos clients. Toute la partie opérationnelle est très efficace, nous n’avons pas la sensation d’être débordées, et nous sommes fières de collaborer avec des Freelances aussi rigoureux que nous ! 😍 Et puis, cerise sur le gâteau, on est TROP contentes de voir que la gestion de projet coulait dans nos veines sans même qu’on le sache. Bref, bisous à vous si vous passez par là 🖤

 

  • Ce n’est plus un jeu : Maintenant que j’ai mis le nez dans le concret de la gestion d’une SAS, je prends conscience qu’en micro-entreprise il n’y avait RIEN à gérer d’un point de vue des chiffres. Avant, c’était comme si je jouais à un jeu de gestion. Maintenant, je joue mais je réfléchis bien plus et ma rigueur a été multipliée par 1000. On a d’ailleurs décidé avec Julie que je prenais en charge toute la partie “gestion financière” de l’entreprise pour le moment. Elle n’est pas aussi à l’aise avec les chiffres que moi, et puis moi je dois l’avouer : j’adore ça 🚀 ! (même si c’est parfois anxiogène).

 

  • Le binôme : De manière plus globale, nous sommes vraiment contentes de notre organisation en binôme. Ce que vous ne voyez peut-être pas forcément en story sur Instagram, c’est que chacune à sa place, ses missions en adéquation avec ses compétences. Nous nous prouvons tous les jours que nous sommes complémentaires, et c’est tellement reposant mentalement de se dire que nous sommes deux. Quoiqu’il arrive 🖤

 

🍇 Point mood :

 

  • Les obstacles : Ce que nous retenons le plus de ce mois de Décembre, c’est que nous avons surmonté les obstacles un par un, sans rechigner. Tu m’aurais dit : “Julia, tu vas avoir ça, ça et ça à affronter lors de la création” je t’aurais dit : “Ok c’est mort on le fait pas”. Au final, on a eu des merdes, des trucs relous à gérer, des mental breakdown fréquents mais… nous y sommes arrivées ! On est bien plus fortes qu’on ne le pensait 🙏

 

  • La fatigue : Ce serait mentir de te dire qu’on pète la forme, vraiment. Parce que pour être très honnêtes on est épuisées. Déjà parce que nos dernières “vraies” vacances (sans téléphone, sans macbook, sans riiieeen) datent de Juin 2019. Mais aussi parce qu’il s’est passé tellement de choses (positives comme négatives) ces derniers mois que nous n’avons pas pu laisser de répit à notre cerveau et à notre corps depuis trop longtemps. Ça ne se voit peut-être pas sur les réseaux sociaux, mais on crève d’envie de faire un vrai break.

 

  • La peur : Elle est bel est bien présente. Nous avons des peurs pour à peu près tous les sujets possibles et imaginables. Mais, pour éviter de faire un AVC, nous avons mis des oeillères vis-à-vis des peurs. Notre technique ? Les ignorer pour avancer. Si on s’arrêtait de bosser à chaque fois qu’une peur surgit, alors autant fermer la SAS dès maintenant. Il y en aura toujours : des grosses, des petites. Pour le moment, on trace. Et on traitera les conneries ou les erreurs au fur et à mesure 🙂

Garde la pêche ! 🍑

Nos chiffres en SAS : Décembre 2019

Accéder aux backstages du blog ?

Backstages de ma vie de Freelance ?

Reçois de façon hebdomadaire les backstages de ma vie en Freelance : partage d'expérience, transparence, contenus exclusifs, et bonne humeur sont au rendez-vous !

Respect et transparence. Pas de spam. Powered by ConvertKit

Facebook
Reste connecté(e) sur Facebook !

Youtube
Viens suivre mes aventures sur Instagram !

Twitter
Prends contact sur Twitter !

Youtube
Je partage mes astuces sur YouTube !

12 COMMENTAIRES
  • Cédric
    6 janvier 2020

    Félicitations les filles !
    J’adore le café en intraveineuse, les illustrations sont top à chaque fois !

  • Fab
    6 janvier 2020

    Super ce partage… cela aide enoooormement.. je me lance cette année et je commence à mettre des chiffres en face de mes besoins et c’est pas facile, votre article m’aide vraiment… je me pose la question de mon statut ME ou autre? Car je pense délégué quelques postes , c’est un pari mais je ne vois pas comment je vais m’en sortir autrement.. encore merci

  • Julie
    6 janvier 2020

    Tout simplement, bravo les filles ! Vous assurez, y’a pas d’autres mots. Et c’est tellement plaisant de voir votre progression chaque mois. Changement de décor avec la sas mais vos retours sont très instructifs. Je voulais passer vite en société pour pouvoir deleguer/enbaucher/décharger…. Mais je me rends compte que je ne suis absolument pas prête.

  • Elise Bultez
    7 janvier 2020

    Félicitations ! Vous l’avez fait, vous assurez et vous êtes vraiment inspirantes. Courage pour la suite, j’espère que le repos vous fera du bien. Bises ;)

  • MyLovellyDolls
    7 janvier 2020

    Hé bien un grand bravo à vous deux pour tout ce travail accompli ! J’imagine à quel point ça doit effectivement être stressant de changer de statut. J’avoue que je ne suis pas trop pressée de ce côté là : ça m’angoisse d’avance alors…et de toute façon, j’en suis encore loin ! Peut-être aussi parce-que mes parents étaient commerçants et que je connais les problèmes et tracas que cela peut engendrer ? Donc vraiment, un très grand bravo à vous et une très belle continuation pour 2020…et j’en profite d’ailleurs pour vous souhaiter une très belle année !

  • Cloé Lemeille
    20 janvier 2020

    Un grand merci de partager tout ça avec nous avec autant de transparence ! Perso, ça m’aide beaucoup et surtout ça me motive à continuer ! Félicitations pour vos débuts officiels à deux et j’ai hâte de voir la suite

Un petit mot là dessus ?