5 conseils à la génération connectée

5 conseils à la génération connectée

Période de fêtes, les magasins sont bondés. Certains vont échanger leurs articles et d’autres vont dépenser l’argent qu’ils on eu en guise de cadeau de Noël. Les centres commerciaux ressemblent à des fourmilières. Le point commun de 90 % des Clermontois qui passent devant mes yeux ? Leur téléphone est greffé à leur main. 

Vivre séparé de son téléphone est devenu difficile. Vous avez certainement déjà dit, ou déjà entendu :  “Non sérieux il n’y a pas de wifi ?” , “Je capte à peine la 3G ça va être limite”. Parfois, nous devrions nous réjouir d’être « contraint » de ranger notre smartphone pour cause d’inutilité (oui car sans 3G ou sans wifi on est très vite limité les cocos). Mais pourquoi vivons-nous ce break technologique comme une immense frustration ?

Nous avons été habitués à un certain confort matériel constant
: désormais, les hôtels sont connectés en wifi, on capte la 3G quasiment partout, chez nous on ne se pose même plus la question, nous sommes connectés H24. Alors dès que nous en sommes privés, toutes les petites choses que l’on s’étaient habitués à faire quotidiennement deviennent impossibles à réaliser sans connexion web : répondre à ses mails, se connecter à Facebook, regarder des horaires de train, lire les news, consulter ses comptes, et j’en passe…

La communication et le partage sont au centre de nos préoccupations : que ce soit pour simplement envoyer un sms ou une photo, c’est frustrant de ne pas pouvoir communiquer facilement et sereinement avec ses proches. Frustrant de prendre le risque de louper un appel important, et un peu dommage de voir le nombre de notifications se multiplier sur ses applications Smartphone sans pouvoir actualiser et regarder les nouveautés.

Nous avons tous déjà été contraints de « déconnecter », moi la première et je n’en suis pas morte ! Et je t’apporte même les 5 façons de positiver pour faire face à cette frustration :

1. Tes amis ne vont pas s’évaporer du jour au lendemain. Si tu ne peux pas leur écrire pour leur raconter tes mésaventures/anecdotes au fur et à mesure de ton séjour, dis toi que tu auras un sacré roman à leur faire à ton retour.

2. La réponse aux mails (persos comme professionnels) peuvent attendre ton retour. Prends le temps si besoin de planifier une réponse type avant ton départ pour t’assurer que chacun de tes interlocuteurs soit au courant de ton absence. Et toi, tu auras l’esprit tranquille pepouze !

3. Profite des gens autour de toi ! Tu n’as plus ton téléphone pour te déranger sans arrêt avec des notifications. Fais revivre la fibre sociale qui est en toi, et pars à la découverte des personnes qui t’entourent. C’est tellement enrichissant !

4. Saisis l’occasion pour faire des choses que tu avais perdu l’habitude de faire : lire un bon bouquin, aller faire une balade, boire un bon verre de vin dans un canapé avec des amis (l’abus d’alcool est dangereux pour la santé à consommer avec modération héhé) à refaire le monde, ou encore prépare des articles pour ton blog !

5. Fini la vibration du téléphone dans la poche, fini les petites sonneries te rappelant que tu as reçu un sms, fini ces petits détails qui t’embrouillent le cerveau sans même que tu t’en rende compte. Tu n’es plus dépendaaaaant(e) !

Ces 5 conseils sont valables pour toutes les raisons possibles et imaginables de vouloir “déconnecter”. Parfois, on a un ras-le-bol de toutes ces notifications, de ces sollicitations constantes, de cette connectivité omniprésente partout.

Optez pour de bonnes résolutions !

Et si tu n’es pas prêt(e) à le faire une semaine complète, fais le test une soirée, et dis m’en des nouvelles !

Twitter
Prends contact sur Twitter !

Facebook
Viens suivre mes aventures sur Facebook !

Youtube
Je partage mes astuces sur YouTube !

1 Commentaire

  • Bull’Elodie (@BullElodie)
    28 décembre 2015 19 h 02 min

    Même en étant blogueuse j’arrive failement à me passer de mon téléphone au moins un jour, … APrès je reconnais que ça devient compliqué sauf si je suis en vacances =)

Laisser un commentaire

Un petit mot là dessus ?