3 manières de déculpabiliser en Freelance

3 manières de déculpabiliser dans ton quotidien de Freelance

Bonjouuuuur la culpabilité ! Ou plutôt, bonjour l’émotion hyper pénible qui débarque dans ton quotidien de freelance sans forcément prévenir 😓. Car oui, que tu sois indépendant depuis 10 mois ou depuis 10 ans, tu peux avoir à y faire face. Après toutes ces années passées à subir cette culpabilité, j’ai décidé de créer des parades et des astuces pour ne plus m’autoflageller sans cesse. Focus sur les 3 culpabilités les plus courantes en Freelance ⬇

Je ne suis pas assez productive

Il y a des jours comme ça, où tu te sens comme une merde : tu as clairement la sensation de ne pas avancer, de piétiner, de faire des choses qui n’ont pas de sens, ou pas de réel impact dans ton quotidien professionnel. Du coup, quand vient la fin de la journée, tu es persuadé(e) que tu n’as rien fait de concret et ça te met face à des réalités que tu n’as pas forcément besoin d’entendre : tu es nul(le), tu ne sers à rien, tu a perdu une journée, tu ne sais pas être efficace.

 

Bref ce sont des sentiments horribles qui s’emparent de ton cerveau et qui te laissent dans un mood down général 😔

 

Et parce que je ne veux plus que cette situation se reproduise dans mon quotidien de Freelance, j’ai décidé de me rendre compte de ce que je fais CONCRÈTEMENT dans une journée. Pour ça, je n’ai qu’une méthode qui a le mérite de fonctionner depuis plusieurs années : la did list. Si tu me suis en story sur Instagram, tu as déjà du voir passer ce genre de liste 🙂

 

✔ Ça consiste à écrire la MOINDRE chose que tu fais professionnellement dans ta journée. Ça peut donc être ce genre d’actions : envoyer un email (et là tu rajoutes un petit trait à côté à chaque fois que tu as envoyé un email dans ta journée), écrire un plan de contenu Instagram de 30 posts,  envoyer 1 devis (là aussi, tu rajoutes autant de traits que tu as envoyé de devis dans ta journée), trier ma base de données emails, ranger mon bureau, appeler un client, écrire le squelette d’un article de blog, préparer une réunion, payer une facture, classer des documents, réaliser une commande client, etc, etc…

 

Une fois ta journée de travail terminée, tu as sous les yeux la liste de toutes les choses que tu as faites. C’est beaucoup plus valorisant que de te concentrer sur toutes les choses que tu n’as PAS faites. Et surtout, ça te permet de te rendre compte que finalement tu n’es pas du tout une merde ambulante, que tu n’as pas rien fait de ta journée, et que non tu n’as clairement pas perdu du temps 😎

Je pars dans tous les sens

Travailler à son compte implique endosser, à tour de rôle, différentes casquettes : l’administratif/la comptabilité, la prospection ou la production de contenus, notre coeur de métier pour chouchouter nos clients, la promotion de nos produits/services… et j’en passe. Et personnellement, il m’arrive encore de me retrouver dans une situation telle que :

 

9h00 : je traite mes mails.
9h04 : je tombe sur un mail qui me demande un devis.
9h07 : je fais le devis.
9h25 : je prépare le mail qui accompagne le devis, et je me souviens qu’il fallait que je contacte les impôts pour une question précise.
9h30 : j’appelle les impôts.
9h55 : je raccroche avec les impôts. Je reprends le mail du devis, et je clique sur “envoyer”.
10h00 : j’en étais où… ah oui, j’étais en train de traiter mes mails ! 🤨

 

Voilà l’exemple type d’une situation anarchique (à mes yeux). Pour moi, il y a un temps pour tout : pour traiter les mails qui ne nécessitent pas plus de 5 minutes chacun, pour faire les devis, pour appeler l’administration fiscale, etc, etc. Et partir dans tous les sens me fait terriblement culpabiliser parce que c’est tout sauf efficace ! 😅

 

Chaque volet de mon entreprise est soumis à des processus précis pour ne pas avoir à tomber dans le piège de “je fais ce que j’ai à faire au fil de l’eau”. Pour ça, je fais confiance à Trello et je te transmets d’ailleurs tous mes tableaux à copier/coller dans ma formation. M’appuyer sur cet outil me permet dans un premier temps d’être vraiment efficace dans mon quotidien de Freelance, mais me permet surtout de ne plus partir dans tous les sens et de me dire “je faisais quoi de base avant de digresser dans mes tâches ?” 😂

J’ai un rythme complètement décousu

La liberté est l’avantage indéniable de notre statut, que l’on soit Freelance ou entrepreneur. Mais je suis la première à reconnaître que cette liberté d’action peut être déstabilisante ! Travailler à son compte signifie : ne plus avoir d’horaires imposés, pas de “fiche de poste” à suivre, pas de supérieur qui nous dicte l’opérationnel à effectuer dans notre semaine ou dans notre journée…

 

Il m’est arrivé de travailler n’importe comment à mes débuts, en culpabilisant de ne pas savoir m’imposer de la rigueur. Je n’avais aucune difficulté à faire 8h-15h / 16h-23h. Puis le lendemain à me lever à 11h et à bosser non-stop jusqu’à 20h “parce que je me suis levée tard tu comprends”. Aujourd’hui encore, il m’arrive d’avoir un rythme complètement WTF ! 🙈

 

Et c’est ok.
On a tous besoin de trouver notre rythme à un moment donné.
Et c’est aussi tout à fait ok de ne pas trouver de rythme “type” à suivre tous les jours de l’année.

 

L’essentiel ici, c’est de s’écouter. ✖ Arrêter de culpabiliser sous prétexte qu’on a repoussé notre réveil d’1h un matin, d’arrêter de s’en vouloir d’avoir sombré dans une sieste de 2h en plein après-midi, d’arrêter de s’autoflageller sous prétexte qu’on n’a pas envie de travailler un vendredi après-midi… etc. Tant que ton travail est fait en temps et en heure, tout ça : C’EST OK. 🙂

Et toi, que fais-tu pour déculpabiliser ?

Quotidien de Freelance : 3 manières de déculpabiliser

Accéder aux backstages du blog ?

Backstages de ma vie de Freelance ?

Reçois de façon hebdomadaire les backstages de ma vie en Freelance : partage d'expérience, transparence, contenus exclusifs, et bonne humeur sont au rendez-vous !

Respect et transparence. Pas de spam. Powered by ConvertKit

Facebook
Reste connecté(e) sur Facebook !

Youtube
Viens suivre mes aventures sur Instagram !

Twitter
Prends contact sur Twitter !

Youtube
Je partage mes astuces sur YouTube !

6 COMMENTAIRES
  • Carol
    22 octobre 2019

    Merci pour cet article: combien de fois je me sui retrouvée à culpabiliser parce que je prenais 2h00 pour prendre l’air ou que je regardais une série en pleine journée, alors que je ne suis jamais en retard pour rendre mon travail !!

  • Ohw sacrée culpabilité ! Merci Julia pour cet excellent article

  • Camille DAVID
    14 novembre 2019

    Je culpabilise tellement de ma nouvelle liberté de freelance alors que mon compagnon continue la routine lever 5h-transports-10h de boulot-transports-dodo 22h.
    Et moi qui bosse vite en plus, je prends le temps de faire de longues pauses déjeuner et de ne pas finir après 18H…
    C’est vraiment très présent ! Je pense qu’en effet il faut juste assumer que c’est un mode de vie différent avec lequel on peut aussi travailler en fonction de nos heures productives et créatrices ! ;)

Un petit mot là dessus ?