Ce que j'entends dans mon quotidien de Freelance
Ce que j'entends dans mon quotidien de Freelance

Ce que j’entends dans mon quotidien de Freelance

La meilleure façon de commencer l’année 2019 est, sans aucun doute, mettre les choses au clair 🙈Sur la réalité, sur ce que je pense, sur comment je vois les choses du haut de mes +5 ans de vie d’indépendante. Car il subsiste encore et encoooore des idées reçues, des préjugés, des croyances… qui sont totalement fausses sur la vie en Freelance. Aujourd’hui retour sur ce que j’entends au quotidien dans ma vie de Freelance, et mon avis sur la question ! ⬇

“Créer son entreprise c’est difficile”

Bien sur que oui ! 😅Ne devient pas Freelance ou entrepreneur qui veut. On nous rabâche partout que créer sa propre activité est la solution de facilité, que c’est une alternative tout à fait abordable pour la plupart d’entre nous pour échapper à la monotonie d’un quotidien salarié qui ne nous plaît plus, ou pour gagner plus d’argent 💶

 

Mais tu auras beau avoir envie de changer de vie professionnelle du plus profond de ton être, il y a une variable qui ne change pas : il faut fournir du travail. Pas faire semblant, pas faire des trucs pour faire des trucs, pas lancer des bouteilles à la mer en espérant qu’elles reviendront remplies de billets pour venir remplir ton compte en banque et rendre tes proches envieux.

 

Créer et faire perdurer ton entreprise c’est un travail monstrueux. Dire le contraire serait mentir. Par contre, à partir du moment ou tu kiffes chaque seconde de cette aventure, de la création au déploiement en passant par les moments de galère inévitables… quelle importance finalement ? 😊La difficulté s’estompe au profit de la passion et de l’envie de faire les choses bien.

 

Travaille dur.
Il n’y a pas de secrets.

“Être Freelance c’est avoir une micro-entreprise”

Non. Il existe de multiples formes juridiques qui permettent de dire “je suis Freelance”. Une micro-entreprise est la solution la plus adaptée pour débuter (cotisations réduites les premières années, comptabilité simplifiée, peu de frais de création…), mais ce n’est pas la seule alternative. Les Freelances peuvent travailler à la tête d’une entreprise individuelle ou d’une entreprise individuelle à responsabilité limitée. Mais c’est aussi être dirigeant d’une société anonyme, d’une SASU… bref, ça ne se limite pas au statut de micro-entrepreneur. Et surtout, quelqu’un qui débute en micro-entreprise peut facilement évoluer en société lorsqu’il en ressent le besoin (pour déduire des frais, pour embaucher du monde… pour développer son entreprise quoi 💪!).

“L’administratif c’est compliqué”

Si tu es en micro-entreprise et que tu trouves que l’administratif est compliqué… 😅alors t’es pas prêt(e) pour la suite dans le cas ou ton entreprise prend son envol ! La gestion administrative et comptable en micro-entreprise est d’une simplicité enfantine 🔥Tellement simple qu’elle se résume en une phrase : tu factures tes clients en HT (hors taxes), tu déclares ce que tu gagnes de façon mensuelle ou trimestrielle en ligne, tu paies tes cotisations en conséquence, tu paies tes impôts sur le revenu en conséquence, une fois par an tu paies la cotisation foncière des entreprises. Et ça s’arrête là ! Sérieusement.

 

Dans le cas ou tu dépasses le plafond de chiffre d’affaires (33 200€ quand tu es en prestation de services), tu es soumis à la TVA : tu factures 20% de TVA à tes clients, et donc en TTC (toutes taxes comprises). Faire appel à un comptable pour ta déclaration de TVA est la meilleure option que je puisse te conseiller. Tu récoltes de la TVA, et donc tu vas devoir la reverser à l’état. Rien de plus compliqué.

 

Je reviendrais en détail sur cette partie TVA dans un prochain billet de blog pour vous raconter mon expérience. Je ne suis pas en mesure de vous parler de l’administratif des autres formes juridiques : je ne parle que de ce que je connais et vécu, à savoir la micro-entreprise 😉

“Être Freelance c’est être seul”

C’est pourtant simple : je n’ai jamais été aussi entourée que depuis que je suis à mon compte. Devenir Freelance ou entrepreneur, ça passe par plusieurs étapes sociales qui sont souvent communes à tous (dis moi en commentaire si toi aussi tu réponds à ce schéma ou pas !) :

 

  • Prendre la décision de se lancer et faire face à toutes les remarques de notre entourage qui ne sont pas toujours hyper optimiste (“tu es sure que tu vas t’en sortir Julia ? Payer ton loyer, toussa toussa…” / “je pense que tu n’es pas assez solide pour assumer tout ça si jeune” – j’avais 23 ans – / “tu ne veux pas attendre d’être certaine que c’est un marché porteur ?” … et j’en passe) 🤬
  • Se séparer des personnes les plus négatives et les plus défaitistes. Aaaaah bah là oui généralement ça fait du tri et il y a un petit laps de temps passé en solo 😂Il est méga important de se détacher des personnes qui ne sont pas favorables à ta décision ou qui ne t’envoient pas de bonnes ondes pour t’encourager.
  • Rencontrer d’autres personnes qui sont dans la même dynamique, dans le même délire que toi. C’est à dire d’autres Freelances, d’autres entrepreneurs qui comprennent et partagent tes doutes, tes questionnements, tes joies et tes victoires de vie professionnelle en indépendant. Tout en gardant tes amis qui n’ont rien à voir avec la choucroute mais qui te soutiennent quels que soient tes choix 💙
  • Faire un savant mélange de tout ça et puiser en eux de l’énergie, du courage, de la détermination, des sourires, de la bonne humeur et du soutien !

 

Et quand bien même t’as envie d’être un Freelance solitaire, qui a le droit de te le reprocher ? 😉Trace ta route, vis ta vie, et juste kiffe.

“Le temps libre est omniprésent en Freelance”

Les premières années de ma vie d’indépendante, j’avais énormément de personnes/d’amis/de membres de ma famille qui me proposaient de boire des cafés en plein milieu de l’après-midi, ou qui ne se dérangeaient pas pour m’appeler à 11h du mat’ pour papoter. ✖ Mais WTF les gars : si j’étais salariée, je ne pourrais pas faire ça, bah c’est la même chose en Freelance. Sauf qu’à la différence de ma vie salariée, c’est moi qui construit mon emploi du temps.

 

Mais la charge de travail est belle et bien là (si ce n’est plus hein, qu’on se le dise), ce n’est pas parce que l’on bosse de chez nous que l’on est dispo ! Alors je ne suis pas en train de dire qu’on a pas de temps libre, juste que ce temps libre se planifie, au même titre qu’on planifie les missions pour nos clients. Certains restent sur le même rythme qu’un salarié lambda : il libère ses week-ends. D’autres ont envie de casser la routine et ne travaillent pas le lundi ou libèrent leur vendredi après-midi. Certains ont des enfants et font en sorte de ne pas avoir à travailler le mercredi après-midi.

 

Il existe des dizaines et des dizaines d’emploi du temps différents, où chacun donne l’importance qu’il veut au temps libre. Pendant longtemps j’ai travaillé toute la semaine, week-ends compris. Depuis j’ai vieillis, et j’ai décidé de m’accorder plus de temps en libérant mes week-ends. Chacun son rythme, chacun ses besoins, chacun ses priorités.

 

Mais quand tu bosses, genre… vraiment, le temps libre d’un Freelance ou d’un entrepreneur est bien moins présent qu’un emploi du temps salarié, je peux te l’assurer.

Et toi, t’as envie de casser quel préjugé ?

Préjugés en Freelance

Accéder aux backstages du blog ?

Backstages de ma vie de Freelance 🌩

Reçois de façon hebdomadaire les backstages de ma vie en Freelance : partage d'expérience, transparence, contenus exclusifs, et bonne humeur sont au rendez-vous !

Respect et transparence. Pas de spam. Powered by ConvertKit

Facebook
Reste connecté(e) sur Facebook !

Youtube
Viens suivre mes aventures sur Instagram !

Twitter
Prends contact sur Twitter !

Youtube
Je partage mes astuces sur YouTube !

7 COMMENTAIRES
  • “pas lancer des bouteilles à la mer en espérant qu’elles reviendront remplies de billets” Tu viens de casser un mythe.

    Quand je pense qu’il y a vraiment des gens qui croient que ça tombe tout seul…

  • Célia
    14 janvier 2019

    Mais tellement vrai ! Et pour l’emploi du temps…je n’en peux plus des gens qui pensent qu’il est flexible (à savoir mon entourage) selon leur bon vouloir. Une fois on m’a même dit « tu peux aller faire ça à ma place ? Je travaille aujourd’hui » Ah bon et moi je gobe les mouches ? Par pitié

  • La plume rose
    15 janvier 2019

    Quand je parle du blog et de mon rêve de pouvoir en vivre un jour (ou d’un business en ligne, quelque chose en rapport avec internet quoi) bien souvent ils me regardent genre celle-là elle rêve un peu trop, et on m’a aussi déjà dit “Tu veux pas plutôt chercher un vrai travail bien payé pour ton futur ?”, mais c’est quoi selon eux UN VRAI TRAVAIL ? Un CDI où clairement tu t’emmerdes toute ta vie, non merci ! ^^

  • ornellastro
    15 janvier 2019

    C’est vrai que j’ai jamais autant bossé que depuis que je suis astrologue et que je travaille pour augmenter ma visibilité.

Un petit mot là dessus ?