9 choses apprises en lançant mes produits digitaux

9 choses apprises en lançant mes produits digitaux

Cette année aura été marquée par quelque chose de très ambitieux et de très gros pour moi : le lancement de ma première “vraie” formation en ligne Pinterest Secret Sauce. “Vraie” parce que c’est la plus conséquente jamais produite jusque-là par mon petit cerveau, mais surtout parce qu’elle n’est pas du tout construite comme les précédentes (notamment Gérer son business avec Trello). Celle-ci est plus dense, plus complète, plus stratège, plus aboutie, plus réfléchie, plus… tout ! 😆Et j’avais envie de venir faire le point ici de mes ressentis, de mes erreurs, et de toutes les choses que j’ai pu apprendre avant, pendant et après le développement de ce produit digital ⬇

Il faut un plan d’action

Ça parait assez évident à lire et à intégrer. Et pourtant, une fois qu’il faut s’y mettre, c’est un peu plus compliqué ! 😅Ne sachant pas vraiment comment m’y prendre au départ, je suis partie d’un principe que je connais plutôt bien : il faut concevoir et promouvoir son produit. Donc en 2 étapes. Puis, comme je te l’explique dans “Imaginer, suivre et atteindre ses objectifs” il faut découper ces deux principaux piliers en petites étapes à l’intérieur ✔

 

Une fois les piliers découpés en petites étapes bien précises (par exemple “tourner la vidéo du chapitre 3” ou encore “rédiger la page de vente”), il faut les planifier dans le temps ⏰ en étant la plus réaliste possible pour ne pas déclencher des sentiments négatifs (de la déception, du découragement, de la frustration…). Au fur et à mesure des planifications, j’ai pu aisément me rendre compte quand ma formation serait terminée. Au départ, c’était pour Juin 2018. Et puis, je suis partie du principe qu’il y a TOUJOURS des imprévus, qu’il y a TOUJOURS des phases de tests et/ou de modifications. Alors j’ai plutôt opté pour la rentrée 2018 (fin Août/début Septembre). Et ces deux mois supplémentaires n’étaient pas de trop, crois moi ! 😅

 

Ne te dis pas “Ok, c’est comme ça que je vais faire !” au bout de 2h de réflexion. Non. Pense à CHAQUE détail. Certains viendront se rajouter en cours de route, évidemment, mais essaie d’être le/la plus exhaustif/ive possible dès le départ.

Cela nécessite beaucoup de rédaction

J’ai donc suivi mon plan, étape par étape 💪Et je me suis rendue compte que même en créant du contenu vidéo, j’écrivais énormément. Et que c’était loin d’être terminé ! 🙈Il a fallut écrire les scripts de chacune de mes vidéos, l’intro, l’outro. N’étant pas à l’aise pour parler à l’oral de façon naturelle, il me fallait impérativement une trame à suivre. J’ai écris pas moins de 56 pages de textes. Et c’est sans compter tous les autres textes qu’il a fallut rédiger : les mailings dédiés, les articles de blog en amont, le produit d’appel gratuit, la page de vente, les posts/les publicités pour les réseaux sociaux, le workbook dédié aux étudiants, la FAQ… Et puis il y a eu toute la partie support graphique : les vidéos en elles-mêmes, les visuels pour les réseaux sociaux (Facebook, Instagram, Pinterest), les visuels pour la page de vente, les éléments graphiques à adapter à Teachable ⚡

 

💡Donne-toi du temps pour écrire tout ça, car… il en faut ! Pour écrire, pour relire, pour revenir dessus quelques semaines plus tard, pour corriger les fautes, pour reformuler les phrases pas claires, pour vulgariser certains termes, pour perfectionner tes paroles. Ça demande un temps fou, et tu dois en être conscient(e) et le prévoir dans ton planning.

 

Je ne me suis jamais forcée à écrire. Mais lorsque je m’y mettais, généralement, c’était plusieurs heures consécutives. J’ai sauté quelques repas, et mis quelques miettes de mes goûters dans mon clavier 🙈…mais j’y suis arrivée ! Cette partie écriture est celle qui m’a demandé le plus de concentration car elle représente les fondations de ma formation, le squelette et les organes vitaux. Une fois tous les textes écrits, je me suis sentie bien plus légère 😆

Les process sont vitaux

Comme dans ton business finalement ! En plus d’avoir établi ton plan au tout départ, il faut que tout soit clair dans l’exécution de celui-ci. Sans process clair dans ton cerveau tu vas louper des étapes, ou être confronté(e) à des problématiques que tu aurais peut-être pu prévoir, et par conséquent… perdre du temps et de l’énergie 😔. Il y a une guirlande de questions à se poser (et la liste ci-dessous et non-exhaustive) pour mettre toutes les chances de ton côté.

 

✖ Sous quelle forme vas-tu transmettre tes connaissances à tes futurs étudiants ?
✖ Auront-ils accès à un support supplémentaire en parallèle de leur apprentissage ?
✖ À quel moment lances-tu ton produit d’appel ?
✖ Quels seront les contenus qui vont venir soutenir ta stratégie de déploiement ?
✖ Et à quel moment interviennent-ils dans ta communication ?
✖ Fais-tu un accès limité dans le temps à ta formation ?
✖ Quel sera son prix ?
✖ Quel est ton calendrier de publicités sur les réseaux sociaux ?
✖ Quel budget peux-tu allouer ?
✖ Fais-tu appel à des influenceurs pour promouvoir ton produit digital ?

…et on pourrait en imaginer encore beaaaucoup ! 😄Ce n’est qu’une fois que tu as à la réponse à toutes ces questions (et encore une fois, cette liste n’en est qu’une toute petite partie) que tu peux considérer que tu maîtrises un minimum tes process et que tu sais où tu vas et comment 😉

Le marketing est aussi dense que la production

Si on reprends mes deux principaux piliers de mon plan de départ, on retrouve donc la conception (rédaction, mise en forme, enregistrements, mise en ligne, détails techniques… etc) et la promotion (mailing, billets dédiés, posts sur les réseaux sociaux, publicité, e-RP… etc). D’instinct dans ma tête, d’un point de vue temps passé, c’était 80% de conception et 20% de promotion. Mais je me suis vite rendue compte que… pas du tout !

 

On est davantage sur du 50% de production de contenus, et 50% de promotion. Le marketing du produit est bien plus long que l’on ne l’imagine, car le champ des possibles est gigantesque ! Tu peux promouvoir ton produit partout finalement. Il faut donc bien définir ta stratégie de déploiement et de promotion en ne sélectionnant que les canaux les plus efficaces pour ton business. Une fois une stratégie marketing bien définie, il faut produire tous les contenus liés à la promotion : les visuels des publicités, des posts, des billets de blog, les story Instagram… bref, tout en fait 😄Et quand on veut vraiment faire les choses bien, baaaah, c’est long !

Sans persévérance, c’est mort

Entre le moment ou j’ai commencé à concevoir ma formation Pinterest Secret Sauce et le moment du lancement, j’ai voulu abandonner environ 18021 fois. Même la veille du lancement j’avais envie de tout envoyer balader ! 😅Je ne vais pas te mentir : la route est longue et sinueuse. Longue parce que tu ne peux pas pondre quelque chose de bien pensé, bourré de valeurs et d’expérience sans y passer énormément de temps (surtout si tu es un peu perfectionniste !). Et sinueuse parce que tu tombes TOUJOURS sur des merdes que tu n’avais pas prévu et qui te mettent des bâtons dans les roues et, surtout, te bouffent ton énergie.

 

Il m’est arrivé de passer une après-midi entière sur un problème technique qui aurait pu être réglé en 10 minutes. 5h de mon temps. CINQ HEURES. C’est énervant, ça use le cerveau, ça fait péter les plombs, ça décourage. Mais ça fait parti du voyage 🙈Sans persévérance, c’est mort. Tu abandonneras à la moindre difficulté. Et c’est justement ça le challenge de sortir un produit digital, une formation, ou quoique ce soit de nouveau. Tu sors de ta zone de confort ! Alors c’est normal de vouloir abandonner, mais il faut se concentrer à toute l’expérience que cela va t’apporter, et surtout à la satisfaction personnelle que ça va générer d’être allé(e) jusqu’au bout du truc.

Il faut s’entourer d’un fort soutien

Pour, justement, “aller au bout du truc” et terminer cette formation de A à Z, j’ai eu besoin de m’entourer. Au départ, je pouvais puiser de la force et de la persévérance en moi-même. Je suis d’un naturel ambitieux et persévérant. Mais… arrivée à certaines étapes, je n’en pouvais plus. C’est à ce moment-là que j’ai du compter sur mes proches (mes copains Freelances, mes amis, mon lit, ma console de jeu 😂) pour garder le cap et ne rien lâcher.

 

J’ai commencé par mettre dans la confidence Julie, que vous voyez très souvent sur Instagram. Le fait de partager mes intentions avec elle, m’engageait d’une certaine manière dans le truc. Après lui avoir dit “je vais lancer une formation Pinterest pour Freelances & entrepreneurs”, je ne pouvais plus revenir en arrière. Je ne pouvais pas dire “finalement non”. Surement mon égo. Mais surtout, je voulais que mes paroles aient du sens. Et pour ça, il fallait que je passe à l’action. Ça m’a toujours énervée d’être face à des personnes qui ont des projets géniaux mais qui ne font rien pour les mettre VRAIMENT en oeuvre. Et abandonner cette idée là (qui avait déjà bien gambergé dans ma tête) c’était comme si j’avais le même comportement. Et pour moi c’était inenvisageable 😊

 

J’avais donc Julie à portée de main au quotidien pour me booster, puis j’ai mis mon autre Julie dans la confidence. Julie et Rémi (son associé-amoureux-mari) ont pré-testé ma formation, en parallèle de mes clients en social media management pour qui j’appliquais les stratégies que j’enseigne dans Pinterest Secret Sauce. Sans le savoir, ils ont tous été d’un fort soutien car ces actions me permettaient de vraiment tester mes cours, mes tutoriels et de ré-écouter mes mots et mes tournures de phrases.

 

Mettre des personnes dans la confidence et les solliciter pour tester ton contenu avant de le mettre en vente est plutôt incontournable si tu veux vraiment peaufiner les détails et être certain(e) que ton contenu est à la fois pertinent et accessible ⚡

Les désabonnements sont normaux

Lorsque tu lances une formation en ligne qui, tu le sais, va être super bénéfique pour celles et ceux qui te suivent baaah… t’as envie de les tenir informés ! Il était donc prévu, dans mon plan marketing, d‘informer ma mailing list de tous les bienfaits de Pinterest pour leur (petit, moyen ou grand) business. Une façon de les préparer au produit digital que j’allais sortir.

 

En fonction de ta stratégie, il se peut que tu envoies 1, 2, 5, 10 mails dédiés au lancement/à la promotion de ton produit digital. Et qui dit envoi de mailing, dit bien souvent désabonnement de quelques personnes. Alors, je voudrais que tu imprimes cette phrase au dessus de ton bureau : les désabonnements sont normaux, pire, ils sont vitaux ! Pourquoi ? ⬇

 

Quelqu’un qui se désabonne de ta liste d’email (et ça c’est valable tout le temps hein, pas seulement pour un lancement de produit), c’est quelqu’un qui ne trouve plus ce qu’elle recherche dans tes contenus. C’est une personne qui n’a plus besoin de toi. Et si elle n’a plus besoin de toi, de lire tes conseils ou de suivre tes lancements de produits pour potentiellement t’acheter une formation alors… tant mieux si elle s’en va ! C’est tout simplement qu’elle ne correspond plus à ton client idéal. Et ça fait du tri naturellement dans ta mailing list pour que celle-ci reste saine 🙏

 

Donc n’aies pas peur des désabonnements de manière générale, mais n’aies pas peur des désabonnements dans ta phase de lancement de produit également. Car, quand bien même la personne n’a pas besoin du produit digital que tu lui propose, elle peut tout à fait aimer le contenu que tu fais habituellement, et simplement supprimer les mails qu’elle reçoit et qui sont liés à ta stratégie marketing de lancement de produit. Tu me suis ? 😉

Ne rien prévoir le jour du lancement

J’ai fais en sorte de n’avoir rien à faire le jour du lancement de mon produit digital, et heureusement ! 😆On est jamais à l’abri d’un bug technique, de questions de futurs étudiants ou simplement d’avoir envie de célébrer ce jour de libération (car oui c’est un peu de stress, mais c’est surtout la fin de quelque chose et donc une libération !).

 

Je suis donc allée tranquillement à Epicentre Factory, je me suis assise en face de Madame Floutch qui me parlait de tout et de rien pour me tranquilliser et j’ai cliqué sur “mise en ligne” et j’ai envoyé mon mailing de lancement. Sans pression.

Il y aura forcément des conneries

Il n’y a pas de bonnes expériences sans erreurs, sans conneries, sans boulettes ou sans imprévus 😊J’ai fais quelques erreurs (de la perte de temps essentiellement) lors de la conception de mon programme, je me suis posée beaucoup de questions pour au final choisir la mauvaise option (qui m’a encore fait perdre du temps) mais j’ai relativisé car ça fait parti du jeu ! 🙈

 

Pour te donner quelques exemples… ✖ Mon macbook a cramé (oui ça commence bien hein). J’ai du réduire le poids de mes vidéos au dernier moment car elles étaient trop volumineuses pour Teachable. ✖ Le contenu était tellement évident pour moi que je n’ai pas jugé nécessaire de créer un workbook à remplir en parallèle pour mes étudiants et finalement je l’ai fait en dernière minute car mes pré-testeurs m’ont dit que c’était incontournable pour appliquer mes stratégies sans faire d’erreurs. ✖ Je n’ai pas suffisamment testé mes cibles pour les Facebook & Instagram Ads. ✖ Je n’ai pas pris le temps de contacter des influenceurs qui auraient pu en faire la promotion. ✖ Je n’ai pas suffisamment fait la promotion de mon produit d’appel. ✖ Je me suis pris la RGPD dans la gueule au moment ou j’essayais d’avoir une base email solide (bon ça va finalement, j’ai sauvé les meubles).

 

Et avec le recul aujourd’hui, j’ai le sourire 😊Notamment parce que je suis arrivée au bout de cette formation, mais surtout parce qu’elle plaît et qu’elle fonctionne ! 💡💪Avec plus de 4000€ de chiffre d’affaires la première semaine, je ne peux qu’être satisfaite de ce premier gros lancement, et sereine pour les prochains en apprenant de mes erreurs et des imprévus… à prévoir 😆

Et toi, prévois-tu de lancer des produits digitaux ?

9 choses apprises en lançant mes produits digitaux

Accéder aux backstages du blog ?

Backstages de ma vie de Freelance 🌩

Reçois de façon hebdomadaire les backstages de ma vie en Freelance : partage d'expérience, transparence, contenus exclusifs, et bonne humeur sont au rendez-vous !

Respect et transparence. Pas de spam. Powered by ConvertKit

Facebook
Reste connecté(e) sur Facebook !

Youtube
Viens suivre mes aventures sur Instagram !

Twitter
Prends contact sur Twitter !

Youtube
Je partage mes astuces sur YouTube !

10 COMMENTS
  • Eh bien Julia ton article peut faire office de guide. Tu abordes beaucoup de points de façon très claire c’est top ! Je le garde sous le coude pour le jour où je pourrai envisager sérieusement de lancer des formations. Bravo pour ce beau lancement.

  • Auguste Elise
    8 octobre 2018

    Une sacré bonne analyse et une remise en question sans complaisance (tu n’as même pas oublié celles et ceux qui te suivent depuis longtemps, qui ne peuvent accéder à ta formation Pinterest, mais qui vont continuer à cheminer avec toi pour ce que tu proposes d’autre) et en toute transparence, comme à ton habitude. Mais alors là quel boulot ! Comment ne pas apprécier et même admirer ? Merci pour ce témoignage.

  • ornellastro
    8 octobre 2018

    Putain, mais que de travail, franchement bravo !

  • The Flonicles
    9 octobre 2018

    Je compte préparer ça oui, mais pour l’instant je bosse sur le nettoyage et l’amélioration de mes blogs ^^ J’avoue que j’ai du mal avec le marketing agressif, c’est un gros sujet à bosser pour moi !

  • Adeline
    11 octobre 2018

    Merci pour cet article qui fait du bien à lire. Ça redonne de la motivation. Je ne lance pas une formation mais un accompagnement, en réel. Mais c’est pareil, il faut du contenu. Alors pour le moment je n’ai pas la contrainte du tournage vidéo mais je pense faire un produit en ligne à moyen terme. Je n’y échapperai pas !
    Contente pour toi que ça marche si bien ;-) C’est toujours bizarre de lire tes CA mais au final c’est bien cette transparence. (ps : tes mails arrivent toujours dans mes spams, rien à faire, ma boîte mail ne t’aime pas).

Un petit mot là dessus ?