7 étapes pour travailler avec un influenceur (sans être un boulet)

7 étapes pour travailler avec un influenceur (sans être un boulet)

Travailler avec un influenceur, c’est dans l’air du temps pour les entreprises 🙂Et ça concerne toutes tailles d’entreprises, tout comme il existe des communautés gérées par des influenceurs de toutes tailles elles aussi. Il est donc possible que tu aies besoin un jour de faire appel à des influenceurs dans ta stratégie de communication, ou de connaître les différentes étapes des relations presse. Aujourd’hui, j’ai discuté très longuement avec Oralie (plus connue sous le nom de Madame Floutch), qui a une agence d’influenceurs (Instagram & Youtube) et qui m’a donné d’excellents conseils à vous partager dans ce billet ⬇

 

Il est tout d’abord nécessaire de vous rappeler de façon assez officielle qu’influenceur est un métier. Pas un passe temps, pas une passion. Ça demande du professionnalisme, de l’organisation, de l’authenticité (en tout cas c’est vivement conseillé !), et de la réactivité. Il est donc essentiel de prendre conscience que quand tu t’adresses à un influenceur, tu t’adresses à un professionnel. Ce qui veut dire, en d’autres termes : ne pas le prendre pour un jambon et le considérer comme ton égal car il est aussi professionnel.

Etape 1 : définir un objectif clair

Comme dans toute action de communication (sur le web ou non) il est essentiel d’avoir un objectif SMART (Spécifique, Mesurable, Acceptable, Réaliste et Temporellement défini). Sans objectif clairement défini dans ton cerveau, il va être très compliqué d’expliquer ce que tu attends de la collaboration que tu comptes négocier avec un influenceur.

 

Comme tous les objectifs que tu définis pour ton business, je t’invite à suivre les méthodes expliquées dans mon workbook gratuit “Imaginer, suivre et atteindre ses objectifs“. Cette étape est indispensable pour clarifier tes pensées et connaître avec évidence ce que tu fais et pourquoi tu le fais. Par exemple : je veux faire appel à un influenceur “famille” pour promouvoir mes couches made in France (coucou Les Petits Culottés) ou encore je veux faire croître la notoriété de mon service de médecins en vidéo-conférence (coucou Livi). Mais on peut imaginer plein d’autres objectifs : booster/ré-orienter une image de marque, annoncer une nouveauté, générer des inscriptions à un évènement… 🥳

 

Il faut également bien réfléchir au budget dont tu disposes pour mettre en place ces collaborations, mais aussi la période de l’année à laquelle tu souhaites communiquer via ces relations presse. En bref : tout ce qui peut être défini en avance doit l’être. Toujours avec un seul objectif : être le plus précis possible dans tes besoins et dans tes futurs échanges avec des influenceurs.

Etape 2 : identifier les bons influenceurs

Lorsque ton objectif est clairement défini, il va être assez simple d’aller rechercher des influenceurs qui peuvent coller à ce que tu souhaites mettre en place. Il va falloir se poser la question suivante : mon client idéal suit quel(s) influenceur(s) ? En fonction de cette réponse, tu vas déjà pouvoir dresser une liste de profils Instagram (ou Youtube hein, tout dépend de ton client idéal, de ton secteur d’activité et de tes objectifs).

 

Sache que les influenceurs sont généralement classés en 3 catégories :
➖Les nano-influenceurs : ils ont moins de 8k followers et ont un engagement avec leur contenu d’environ 9%.
➖Les micro-influenceurs : ils ont entre 8k et 25k followers et ont un engagement avec leur contenu d’environ 7%.
➖Les influenceurs “classiques” : ils ont au moins 20k et ont un engagement avec leur contenu d’environ 4-5%.

 

En fonction de la liste que tu auras déjà dressé, tu vas pouvoir classer les influenceurs en leur mettant l’étiquette “nano”, “micro”, ou “classique”. Le choix parmi ces catégories va essentiellement se déterminer en fonction de ton budget (un influenceur facturera sa prestation forcément plus cher qu’un nano-influenceur) et de l’image que tu veux véhiculer.

Etape 3 : analyser les profils sélectionnés

Tu sais qu’identifier les bons influenceurs pour sa marque, son produit ou son service est très important. Il est donc vivement conseillé d’aller plus loin dans l’analyse des comptes que tu auras pré-sélectionnés. Selon moi, ça passe par deux grandes étapes indispensables :

 

🕶 Apprendre à connaître l’influenceur : je vais dire des choses qui peuvent paraitre évidentes, et pourtant… Connaître son prénom et non pas simplement son pseudo 😅et si c’est un prénom original, éviter de l’écorcher (combien de fois j’ai des commentaires ou des mails qui commencent par “Bonjour Julie” ..hm, alors j’ose même pas imaginer les personnes qui reçoivent des dizaines de sollicitations par jour). Mais c’est aussi connaître ses goûts et ses habitudes. Il faut que tu t’intéresses sincèrement à lui/elle ! 🙂 Et enfin, connaître ces précédentes collaborations, ses partenariats en cours ou ses projets pour pouvoir lui proposer quelque chose de cohérent dans son actualité.

 

🖥 Etudier ses statistiques : beaucoup de comptes Instagram on des milliers de followers, mais aujourd’hui nous ne sommes plus capables de savoir en un coup d’oeil si ce sont de réels followers ou si le compte analysé a “triché” et donc acheté des followers pour grossir son compte. Alors des outils ont vu le jour, et nous permettent de détecter quels sont les véritables comptes des fakes. Si tu souhaites le meilleur pour ta marque, tes produits ou tes services, tu souhaiteras certainement travailler avec les meilleurs influenceurs, et non pas des personnes qui ne sont pas authentiques dans leur croissance sur les réseaux.

 

Rien de tel que des exemples pour illustrer mes propos. Et la vidéo de Guillaume Ruchon est très bien construite ⬇️

Etape 4 : réfléchir au contenu diffusé

Une fois le(s) bon(s) influenceur(s) sélectionné(s), il va falloir sérieusement commencer à réfléchir à ce que tu vas pouvoir proposer. Car là encore, il ne s’agit pas de simplement dire “bonjour on peut collaborer ?” 😅. Il est essentiel de présenter tes produits/services, avec passion. Mais aussi de venir soumettre des idées, des envies, des propositions concernant le contenu à diffuser.

 

💭 Est-ce que tu as envie que ce professionnel de la communication sur les réseaux sociaux intervienne en dédiant un post à ta marque, ou plutôt une guirlande de stories de plusieurs minutes ? Est-ce que ce que tu lui propose nécessite un article de blog dédié ? Toutes ces questions, tu dois te les poser AVANT de contacter les influenceurs sélectionnés.

 

Tu ne peux pas le laisser face à ton site internet en attendant qu’il te propose l’idée du siècle ! Réfléchis à comment ta marque pourrait intégrer son quotidien, quel scénario pourrait être sympathique à mettre en scène. Si tu préfères un ton très formel ou si, au contraire, t’as plutôt envie que ta marque soit associée à un ton plus familier, plus fun 🥳

Etape 5 : contacter l’influenceur

THE moment est arrivé ! Il y a donc bel et bien 4 étapes avant celle qui consiste à écrire un email à un influenceur. Et les marques ne prennent pas toujours le temps de réaliser ces 4 étapes et commencent par celle-ci. Dois-je encore te préciser que c’est une grave erreur ou tu commences à comprendre l’intérêt ? 😅Mais alors, comme chaque étape à ses pré-requis, contacter un influenceur n’échappe pas à la règle !

 

Personnaliser l’envoi d’email : je SAIS que tu vas certainement vouloir proposer ton projet à plusieurs influenceurs. Mais s’il te plaaaaait personnalise au maximum cet email ! Sers toi de tout ce que tu as appris dans l’étape 3 : ses goûts, ses délires, son quotidien… pour lui proposer quelque chose qui soit en accord avec sa personnalité et son rythme de vie. Il n’est pas nécessaire de te dire de ne pas mettre tous les influenceurs en copie cachée toussa toussa hein ? 😇😅

 

Être clair et explicite dans tes propos : explique les tenants et les aboutissants de ce que tu attends de cette collaboration. Soit clair(e) sur absolument tout ! La communication est la clé de la réussite d’une collaboration professionnelle. Donc n’hésite pas à lui dire clairement si tu attends des ventes, si tu attends de nouveaux abonnés à ton compte Instagram ou encore du trafic sur ton site web.

Si en soit, l’influenceur n’aura pas une incidence “directe” sur les résultats de ses actions, il aura en tête ton objectif final et pourra donc adapter son message/son ton/ses idées en fonction de ça 🙂Donne lui aussi tes contraintes de temps si tu en a, la période de l’année dédiée s’il y a également et une heure précise de publication si cela rentre dans tes objectifs de communication.

 

Lui laisser une certaine liberté : tout comme l’influenceur pourra adapter son message/son ton/ses idées en fonction de ton objectif, tu ne peux pas le brider ! On ne dit pas à un professionnel “tu dois lever la main droite en même temps que tu prononces le nom de mon produit et cligner des yeux 3 fois”. J’exagère, mais certains reçoivent un brief digne d’un cahier des charges strict et définitif 🤦🏻‍♀️

 

🙌🏻 Petit rappel : il ne sert à RIEN d’envoyer un email à un influenceur qui dit seulement “combien vous prenez pour une story ?” . Lui demander un tarif sur du vent ne rime à rien. C’est le même scénario lorsqu’on m’envoie un email en me disant “quels sont vos tarifs en community management ?” : ça dépend de beaucoup trop de facteurs. Alors détaille ta demande, il n’est pas un robot, il peut comprendre tout ce que tu lui expliquera.

Etape 6 : vérifier le bon déroulement de la collaboration

Après avoir laissé le temps à l’influenceur de tester ton produit (oui parce que certaines marques insistent “alooooors ?” … “heu ça fait deux jours que j’ai reçu votre matelas donc on se détend”) et de le partager il va être temps de vérifier tout ça. Les conditions déterminées ensemble ont-elles été respectées ? Que s’est-il passé de bon et de moins bon ? Bref, c’est un check rapide du travail de l’influenceur ✔️

Etape 7 : paiement et analyse des statistiques

La clôture de la collaboration approche et la dernière étape est celle des statistiques et du paiement. L’influenceur va te faire parvenir une facture pour les services qu’il va falloir lui régler (sans dec) et toi tu es en droit de lui demander les statistiques de ses actions. Ces statistiques vont t’être précieuses pour connaître l’impact qu’a eu cette collaboration sur ton entreprise/ta marque.

 

Si par exemple, vous aviez convenu de stories, tu peux lui demander des captures d’écran des statistiques de chacune de ses stories (où l’on peut voir le nombre de comptes IG atteints, les abandons de story, les interactions avec les différents éléments… Idem lorsqu’il s’agit d’un post 🙂

 

L’analyse des résultats de cette collaboration va être utile pour savoir clairement si c’est une opération rentable pour toi, si tu dois la réitérer plusieurs fois dans l’année, ou si au contraire ce n’était pas pertinent 🤷🏻‍♀️À ce moment-là du process, tu n’es plus en lien avec l’influenceur, et c’est à toi de tirer des conclusions relatives à ton business et aux objectifs que tu t’étais fixés dans l’étape 1 🙂

Travailles-tu avec des influenceurs au quotidien ?

7 étapes pour travailler avec un influenceur

Accéder aux backstages du blog ?

Backstages de ma vie de Freelance ?

Reçois de façon hebdomadaire les backstages de ma vie en Freelance : partage d'expérience, transparence, contenus exclusifs, et bonne humeur sont au rendez-vous !

Respect et transparence. Pas de spam. Powered by ConvertKit

Facebook
Reste connecté(e) sur Facebook !

Youtube
Viens suivre mes aventures sur Instagram !

Twitter
Prends contact sur Twitter !

Youtube
Je partage mes astuces sur YouTube !

3 COMMENTAIRES
  • La plume rose
    21 mars 2019

    Vu le nombre de messages que les influenceurs ont sur leur boîte mail de la part des marques, il faut se différencier et aussi sortir du lot !

  • Angelilie
    27 mars 2019

    J’aime beaucoup ton blog. Un plaisir de venir flâner sur tes pages. Une belle découverte et un blog très intéressant. Je reviendrai m’y poser. N’hésite pas à visiter mon univers. A bientôt.

Un petit mot là dessus ?