Stratégie marketing freelance : créer une newsletter soignée
7 conseils pour des newsletters soignées

7 conseils pour des newsletters soignées

Si tu lis un peu partout sur la toile qu’il est important de capitaliser sur une liste d’emails, ce n’est pas pour rien 🙌. Plus le temps passe, plus nous sommes conscients que de simples followers sur les réseaux sociaux ne suffisent pas toujours à convertir et à générer des ventes. En plus ces followers, étant sur des plateformes “externes”, ne nous appartiennent pas. Si Instagram, Facebook ou encore Linkedin venaient à fermer leurs portes, nous perdrions ce lien avec chaque personne qui compose notre communauté 😢. Alors pour éviter ça, construire une mailing list est la meilleure alternative à ce jour 😉(et depuis plusieurs années en vérité).

 

Avoir une liste d’abonnés mails est aussi un excellent moyen de tisser des liens bien plus forts que sur les réseaux sociaux : cette liste rassemble toutes les personnes qui te font confiance et que tu peux chouchouter au travers de nombreuses actions de partage, de marketing et de communication. Aujourd’hui, je te partage mes 7 meilleurs conseils pour envoyer des newsletters soignées ⬇

Déterminer ta valeur ajoutée

Mettre en place une newsletter sur son site internet, c’est génial 🙌. Mais il est tout de même important de prendre le temps de réfléchir quelques minutes à ce que tu vas bien pouvoir partager, quel contenu tu vas pouvoir diffuser au travers de ce mailing. De mon point de vue, il est essentiel de partager des choses différentes de ce que tu peux proposer sur ton site internet ou sur les réseaux sociaux ✖

 

Lorsqu’on s’inscrit à une newsletter (à noter que ça devient de plus en plus rare d’ailleurs), c’est pour une bonne raison. Personnellement, je ne m’inscris qu’aux newsletters qui m’apportent vraiment quelque chose ! C’est la même chose pour la tienne : donne une bonne raison à tes lecteurs de s’inscrire. Ne leur promets pas simplement de les tenir au courant des derniers articles publiés sur ton blog, ou du dernier produit que tu as sorti. Non, fais en sorte que ce rendez-vous soit enrichissant et propose quelque chose qui donne envie 💪

Choisir un outil adapté à tes besoins

Une fois que tu as déterminé quel contenu tu allais partager avec ta communauté au travers de ta newsletter, il est essentiel de te pencher sur la partie plus technique de la chose 🛠Tu as plusieurs outils différents à ta disposition pour envoyer des newsletters à ta base mails. Au moment où j’écris ces lignes, j’en ai expérimenté 3 différents : Mailerlite, Mailchimp et Convertkit. Très vulgairement (et parce que ce n’est pas le but de ce billet), voici brièvement mon point de vue sur chacun d’entre eux :

 

Mailerlite : idéal pour débuter, très intuitif et rapide à prendre en main.
Mailchimp : niveau intermédiaire, permet des automatisations plus poussées que sur Mailerlite.
Convertkit : niveau intermédiaire à avancé, permet des automatisations plus puissantes et plus précises que sur Mailchimp ainsi qu’une segmentation très précise de ta liste.

 

L’essentiel est de choisir l’outil qui te permettra d’atteindre tes objectifs en termes de logistique (veux-tu des envois automatisés ou n’as-tu besoin que d’envoyer un mailing une fois par semaine ?), de vitesse d’exécution (il ne sert à rien de passer 1h30 à essayer d’envoyer un mailing sur un outil compliqué), et de résultats (as-tu besoin d’un outil qui segmente ta liste avec précision ? par exemple une liste qui se met à jour automatiquement lorsqu’on t’achète un produit en ligne). Choisis celui qui correspond à tes besoins ! 😉

Promouvoir ta liste

Lorsque tu sais ce que tu vas envoyer, avec quel outil, et que tu as mis en place les formulaires adaptés sur ton site internet : ce n’est pas finiii, non non non 😅. Actuellement, tu as peut-être que très peu d’inscriptions à ta newsletter, ou de téléchargements de produits gratuits (en échange d’une adresse email) si tu as un business en ligne. Et c’est probablement parce que tu ne penses pas à promouvoir cette liste 😔

 

Une newsletter, c’est comme un article de blog : on en parle autour de soi, on explique ce que la personne va recevoir et on en fait des posts sur les réseaux sociaux ! Tes followers sur Instagram ne peuvent pas savoir que tu as une newsletter géniale si tu n’en parles jamais. Ton entourage est probablement très intéressé par ce que tu partages dans tes mails mais ne savent même pas que tu as mis ça en place.

 

Tu apportes de la valeur supplémentaire (en plus de ton site internet et de tes posts sur les réseaux sociaux) : n’aies pas honte de promouvoir cette nouvelle façon de partager ! 😁

Ne pas envoyer de la merde

C’est surement le point le plus important de ce billet. S’IL TE PLAÎT : n’envoie pas de la merde à tes abonnés 💔. C’est plus ou moins ce que j’ai déjà expliqué dans mon article sur le tunnel de vente, mais il vaut mieux répéter ce qui est important. Le texte qui suit est à imprimer de façon définitive dans ta tête :

 

💬 Les abonnés à ta newsletter sont des êtres humains, comme toi et moi. Ils ont des rêves, des ambitions, des angoisses, des passions… et ils comptent sur toi d’une façon ou d’une autre pour évoluer, grandir, s’enrichir, progresser, atteindre leurs objectifs. Ne les prends pas pour des jambons, ne leur partage pas des mensonges, des arnaques ou du bullshit sous toutes ses formes.

 

Garde en tête que tu dois servir ton client idéal dans chacun de tes contenus. Alors trouve des sujets, des thématiques, des histoires à raconter qui lui sont utiles, qui leur apportent réellement quelque chose 🙏. Ma liste de bonnes pratiques :

  • ne pas envoyer des mails promotionnels sans arrêt (ça fatigue, on est d’accord ?)
  • ne pas envoyer des mails tous les jours alors que tu avais dit “une fois par semaine”
  • ne pas envoyer des histoires mensongères sous prétexte qu’il faut faire du storytelling
  • ne pas envoyer des mails remplis de liens sponsorisés sous prétexte que tu fais de l’affiliation
  • ne pas envoyer des mails larmoyant en suppliant tes abonnés de t’acheter tes produits
  • … en vrai je pourrais continuer longtemps 😂

T’imposer de la rigueur

Une newsletter, quoiqu’on en dise, c’est de la production de contenus. Alors certes cela ne vient pas servir directement ton SEO, ni grossir ta base de followers sur les réseaux sociaux mais c’est tout de même un process de production de contenus. Et qui dit production de contenus, dit régularité, dit rigueur. Tu ne peux pas envoyer un mail à tes abonnés le 1er Janvier, et envoyer le second le 12 Juin. C’est incohérent au possible et ça ne vient pas servir tes intérêts (qui sont, normalement : servir ta communauté, te positionner en expert, vendre – très vulgairement).

 

💪Alors, tout comme tu as certainement du le faire pour tes articles de blog ou tes posts sur les réseaux sociaux, tu dois créer un calendrier éditorial pour tes newsletters. En tout cas, c’est ce que je te préconise si tu veux être pertinent(e), régulier(e) et rigoureux(euse). Je partage un tableau dédié à la production de contenus dans ma formation Trello.

Donner avant de vendre

Je veux insister sur la phrase dite plus haut “ne pas envoyer d’emails promotionnels sans arrêt” ✖ . C’est, encore une fois, très important. Il n’y a rien de plus pénible que de recevoir des emails promotionnels lorsqu’on a pas “signé pour ça”. Alors, à moins que dans ton formulaire tu aies écrit : “en t’inscrivant ici, tu recevras des mails promotionnels toutes les semaines”, tu ne peux pas te permettre de faire de l’auto-promo sans cesse ! 😅

 

Je me permets d’en faire un paragraphe complet dans ce billet car je reçois encore beaucoup de mails de ce genre. De personnes que je suis pour leur personnalité, évidemment pour leurs produits, mais quand même SURTOUT pour leur personnalité, et qui me bombardent de mailings à objectifs de conversion (je commence à les reconnaître assez rapidement, dès l’objet parfois).

 

Chouchoute ta base mails. Arrête d’être égoïste et opportuniste.
Injecte plus de bienveillance dans tes mails.

 

Au risque de me répéter, ça passe par un contenu à forte valeur qui vient directement servir ton client idéal. Gratuitement, sans rien attendre en retour. Juste pour l’aider à aller mieux, à avancer, à évoluer, à s’enrichir. C’est comme ça qu’on te fera confiance et qu’on fera donc confiance à tes produits et/ou services. Pas en se servant de chacun de tes mails comme une opportunité pour vendre.

Ne pas oublier que c’est un outil marketing

Et alors là tu vas me dire “mais Julia, à quel moment on vend en fait ?!” 😂. Lorsque tu as un calendrier éditorial dédié à tes newsletters, tu as donc le recul nécessaire pour être stratège et donc savoir quand et comment tu vas pouvoir placer tes produits et/ou service à l’intérieur. Sans faire du push, sans agresser ton interlocuteur, sans lui montrer que tu attends qu’il t’achète quelque chose.

 

Parce que oui, n’oublions pas que la newsletter peut être un outil marketing redoutable si elle est bien utilisée. Je n’ai malheureusement pas aujourd’hui les compétences nécessaires pour te donner les clés d’une newsletter qui convertit, mais si tu respectes déjà les 6 points énoncés au dessus, je pense que tu te rapprocheras d’une newsletter admirable et qualitative. Et n’est-ce pas la base d’une relation de confiance permettant de déclencher des ventes et/ou des contrats ? Je pense que si… 😉

Quelles sont les règles que tu t’imposes dans ta newsletter ?

7 conseils pour des newsletters soignées

Accéder aux backstages du blog ?

Backstages de ma vie de Freelance 🌩

Reçois de façon hebdomadaire les backstages de ma vie en Freelance : partage d'expérience, transparence, contenus exclusifs, et bonne humeur sont au rendez-vous !

Respect et transparence. Pas de spam. Powered by ConvertKit

Facebook
Reste connecté(e) sur Facebook !

Youtube
Viens suivre mes aventures sur Instagram !

Twitter
Prends contact sur Twitter !

Youtube
Je partage mes astuces sur YouTube !

2 COMMENTAIRES
  • La plume rose
    13 mai 2019

    Merci pour tous ces précieux conseils que je vais essayer d’appliquer le plus rapidement possible dans ma (pour l’instant inch’) petite newsletter

  • ornellastro
    14 mai 2019

    Merci, as always, pour tes valheureux conseils.

Un petit mot là dessus ?