Lancez-vous en Freelance !

Se lancer en Freelance

Lancez-vous en Freelance !

Il y a 3 ans, je me lançais dans le grand bain de l’entrepreneuriat à travers la création de ma petite entreprise. Mon activité n’était pas définie sur le bouts des doigts, mais l’idée était là. Depuis, les mois ont passé, mon offre s’est affinée et je peux dire qu’en ce début d’année 2016 : j’exerce une activité qui me booste au quotidien et dont je ne pourrais plus me passer. 

En plus de tous les chiffres tombés dernièrement sur l’évolution du nombre de Freelance en France (+85% depuis 2004), j’ai aidé pas moins de 7 personnes de mon entourage à croire en leurs compétences et à ce lancer à leur tour. La révolution du travail est en marche ! Pourquoi faut-il devenir indépendant en 2016 ?

Pour la simplicité

En 2016, créer une micro-entreprise (l’auto-entreprise devient micro-entreprise depuis le 1er Janvier), administrativement parlant, se fait en quelques clics. Il faut être très attentif au remplissage du formulaire de déclaration : notamment pour choisir le rythme du paiement de vos cotisations (mensuel ou trimestriel) et pour le versement libératoire de l’impôt sur le revenu.

Lire aussi : Ce qui change en 2015 & 2016 pour l’auto-entrepreneur.

Pour tenter sans trop se mouiller

Nombreux sont ceux qui créent leur micro-entreprise en restant salarié : je le conseille vivement ! Lorsque j’ai débuté j’ai apprécié avoir la sécurité d’un salaire qui tombe sur mon compte en banque à la fin du mois. Ça libère l’esprit, et cela permet d’investir si besoin dans son futur business. Mais à la longue, l’association des deux statuts peut devenir pesant, surtout si votre micro-entreprise génère beaucoup d’activité et, par conséquent, vous demande plus de temps.

Lire aussi : Voilà, j’ai démissionné.

Pour la liberté

Ce qui motive également à devenir Freelance ou à monter son entreprise, c’est la liberté de pouvoir organiser soi-même son travail. J’ai moi même été principalement motivée par cet aspect là : marre d’avoir des horaires réguliers. Désormais, je peux prendre une demi-journée consacrée aux démarches administratives : aller à la préfecture ou à la poste, sans avoir à poser de congés ou d’heures à récupérer. Mais cela fonctionne aussi pour prendre un bain à 15h ou prendre le temps d’aller manger avec un copain Freelance un midi, sans contrainte horaire (“Je dois être au bureau dans 10 minutes, je zappe le dessert”).

En plus de la frustration horaire, il y a celle d’être bridée par une fiche de poste stricte dans mon job salarié. Ambitieuse, j’avais parfois envie d’aller plus loin dans les tâches qui m’étaient confiées. Mais je me heurtais toujours aux mêmes issues : respecter strictement les missions données, le reste est réalisé par la hiérarchie. Sans opportunité d’évolution, la frustration est intenable. 

Lire aussi : Mes petites habitudes de Freelance.

Pour les rencontres

Non, être indépendant ne veut pas dire seul enfermé dans son appartement à trainer sur LinkedIn et à répondre à des mails. L’aventure en Freelance est synonyme de rencontres, de partage, et de collaborations. Ce mode de vie est souvent associé à la solitude, mais en réalité, je n’ai jamais autant rencontré de chouettes personnes que depuis que je suis Freelance ! Je peux faire le choix de travailler seule (sur un dossier important qui demande de la concentration par exemple), mais je peux tout autant aller bosser dans un espace de co-working ou directement chez des copains Freelance.

Lire aussi : 5 raisons de bosser dans un espace de coworking.

Pour gagner mieux

Lorsque l’on est indépendant, le salaire n’existe plus, le chiffre d’affaires prend le relai (sauf si vous avez intégré une agence de portage salarial, mais ça c’est encore une autre histoire). Vous gagnez de l’argent grâce à vous et à vous seul : n’est ce pas le plus motivant ?! C’est votre travail, votre expertise et vos compétences qui vous permettent de payer votre loyer, de remplir votre frigo, ou tout simplement de vous faire plaisir. N’est ce pas valorisant de se dire que vous vivez d’une activité qui vous passionne, qui vous amuse, ou qui vous booste au quotidien ? 

Lire aussi : 8 erreurs des baby-freelance.

Pour s’adapter au futur

En plus de toutes les raisons citées au dessus, les moeurs changent dans le monde du travail. Une “révolution” s’installe petit à petit, les générations qui arrivent vont de plus en plus proposer leurs services et délaisser le contrat de travail classique.

Lire aussi : 3 ans de Freelance, le bilan.

Alors, prêts ?!

Il y a de multiples raisons de vouloir créer son propre business, mais il faut garder en tête que créer une entreprise implique tout de même des responsabilités et des contraintes. Cependant, une chose est sûre : ce qui vous parait compliqué aujourd’hui, vous paraitra dérisoire demain. Les bénéfices de l’indépendance sont très nombreux, et vous êtes de plus en plus à vouloir en profiter ! 

[vc_separator style=”dashed”]

Twitter
Prends contact sur Twitter !

Facebook
Viens suivre mes aventures sur Facebook !

Youtube
Je partage mes astuces sur YouTube !

3 COMMENTS
  • Paulineloucka
    17 octobre 2016

    Merci encore pour ce super article, tu es un peu un exemple pour moi, j’ai hâte de franchir l’étape de me lancer aussi, mais effectivement! Sans avoir lu ton article au préalable, je me suis toujours dit que je me lancerai en étant encore salarié, j’ai une question, as-tu commencé lorsque tu étais encore à temps pleins? ou as-tu baissé le nombre d’heure de ton contrat? Je pense passé en 28h (par exemple) quand je me lancerai. (aufait! Je parle de l’entrepreneuriat dans l’un de mes derniers articles, si tu veux le lire….)

      • Paulineloucka
        24 octobre 2016

        Je verrai d’ici là en effet, mais avec mon boulot, j’ai des horaires un peu particuliers du coup rester à temps pleins serai un peu compliqué pour moi je pense… A voir, merci encore :)

Un petit mot là dessus ?