Tout le monde n’est pas fait pour être Freelance

Tout le monde n’est pas fait pour être Freelance

Cela fait bientôt 3 ans que j’écris mes états d’âme de vie de Freelance sur ce blog, et que t’aide à te lancer ou à mieux vivre ta vie d’indépendant. Mais tu seras certainement d’accord avec cette affirmation : tout le monde n’est pas fait pour être Freelance. Et c’est normal ! Je rencontre, à la fois dans mon quotidien et sur internet, des personnes qui souhaitent opter pour ce mode de vie et qui se lancent, corps et âme, dans ce nouveau projet. Mais… il faut rester conscient de certains facteurs. Je t’explique.

Être Freelance demande un effort

Même plusieurs efforts. Tu ne peux pas te dire « aller hop, je deviens Freelance » et attendre que les bénéfices tombent tout cuits. Tu le vois toi-même à travers mes rapports de revenus : être Freelance est un effort de chaque instant. Cela représente beaucoup de travail : concevoir son offre, la promouvoir, développer ton personnal branding ou ton image de marque, te créer un process de travail productif qui te ressemble, être sans cesse dans la recherche de nouveaux clients (ou développer un système qui leur permet de te trouver facilement), élaborer une stratégie social media, produire ce pour quoi tu te vends, récolter des recommandations, penser avec 3 mois d’avance, anticiper tes actions pour ne pas te retrouver le bec dans l’eau, réseauter… je continue ou ça va aller ? :) Sans efforts, tu n’arriveras à rien. Exit la fainéantise.

Être Freelance requiert de la patience

Si tu me suis depuis longtemps, tu sais que la patience ne faisait pas partie de mes potes. Et avec le temps, j’ai appris à lui faire un peu de place dans ma vie. Souvent après des échecs. Non, je n’ai pas atteint mes objectifs de chiffre d’affaires en un claquement de doigt, je n’ai pas explosé mes records de trafic sur le blog d’un coup… tout s’est fait avec du travail ET de la patience.

Il m’a fallut pas moins de 4 ans pour avoir ENFIN confiance en mon travail. Il m’a fallut 2 ans pour concevoir des offres qui apportent à la fois de la valeur à mes clients et à moi-même. Il m’a fallut 1 an pour intégrer des stratégies commerciales indispensables à mon business. C’est terriblement long dit comme ça hein ? Et pourtant… chacun son rythme. C’était le temps dont j’avais besoin pour me construire professionnellement sans brûler les étapes. Et je sais que c’est loin d’être terminé :)

Être Freelance demande de l’organisation

J’ai toujours été d’un naturel organisé. Pour le coup, je vais plutôt te parler des personnes que j’ai pu rencontrer et qui n’en avaient rien à foutre de l’organisation dans leur business. Ais-je besoin de te préciser que ces personnes-là en on chié ? (promis j’essaie d’arrêter la vulgarité sur ce blog en 2018). Ces personnes pensaient que l’organisation au millimètre était destinée aux grandes entreprises, celles où tu trouves plusieurs départements (genre compta, RH, comm, & co). Que lorsque l’on vendait des trucs fait main sur Etsy, l’organisation était facultative. Si tu ne prends pas ton business au sérieux (aussi petit qu’il soit) il ne sera JAMAIS SÉRIEUX ! Tu ne feras pas de ventes, tu ne te développera jamais, tu n’aurais jamais de retour sur ton travail, etc etc.

L’organisation est indispensable pour tout Freelance (que tu fasses du B2B ou du B2C). Tu as besoin de savoir ce que tu vas faire et quand tu vas le faire. En plus de mettre de l’ordre dans ton cerveau, ça te permet d’anticiper, de voir venir, d’être serein. Et je te jure qu’être serein dans son business ça change tout. 

Être Freelance nécessite de l’imagination

Même si ça te parait évident, je ne pouvais pas m’empêcher de le mentionner : il ne suffit pas de copier sur les autres pour réussir. Tu ne peux pas te contenter de copier/coller les textes, les idées, ou les stratégies de quelqu’un pour que celles-ci fonctionnent pour toi. C’est même complètement idiot en fait. Depuis que je suis régulière et rigoureuse dans l’animation et la gestion de ce blog, je vois pulluler (fallait le placer celui-là ahah) des billets ou des blogs entiers (ça me désespère rien que de l’écrire) inspirés du mien. Tu sais, c’était comme l’époque des sessions plagiat sur Skyblog (et là je me sens vieille…).

C’est super triste car ce n’est malheureusement en « copiant » la ligne éditoriale d’un blog, ou sa stratégie web-marketing que ces sites-là vont se démarquer. Au contraire, ce sera du « déjà vu ». Alors s’il te plait, fais fonctionner ton imagination, et construis ta propre ligne édito, tes propres produits, et mets en place ta propre stratégie marketing pour développer ton business. Sinon, il ne te ressemblera pas. Et ça va à l’encontre des valeurs telles que l’authenticité et la transparence. 

Alors, es-tu fait(e) pour ce mode de vie ?

Tout le monde n'est pas fait pour être Freelance

Ils sont prêts

Facebook
Reste connecté(e) sur Facebook !

Youtube
Viens suivre mes aventures sur Instagram !

Twitter
Prends contact sur Twitter !

Youtube
Je partage mes astuces sur YouTube !

9 Commentaires

  • Elodie
    5 décembre 2017 1 h 17 min

    Et on ne le dit pas assez souvent, être freelance, c’est aussi passer des entretiens. Beaucoup d’entretiens. Et avoir le courage de se vendre. Souvent. :D

  • Pêche & Églantine
    5 décembre 2017 8 h 09 min

    Je suis totalement d’accord avec toi. Tout le monde n’est pas fait pour être à son compte mais ceux qui le sont devraient y aller à 100%. Je sais par exemple par avance que je monterai ma propre entreprise car je ne suis absolument pas faite pour travailler dans une société, dirigée par d’autres personnes, à faire des tâches très précises et restreintes. Je suis une grande curieuse touche à tout et c’est l’envie de créer mon entreprise qui me fait sauter du lit chaque matin avec une envie et passion !

    Belle journée à toi,
    Pêche
    https://pecheneglantine.fr

  • Ceciliabroad
    5 décembre 2017 11 h 46 min

    C’est exactement l’avis que je me fais du freelance, c’est un travail sans relâche, qui nécessite de se réinventer tous les jours et une organisation en béton ! Mais cela en vaut la chandelle, j’en suis certaine !

  • Sally
    5 décembre 2017 12 h 56 min

    C’est tellement vrai !
    Je suis freelance depuis 1 an passé maintenant, mais je ne démarche jamais. Je n’y arrive pas ! J’adore travailler à mon compte, mais je déteste la partie commerciale. Je ne sais pas me vendre.

  • ornellastro
    5 décembre 2017 14 h 17 min

    Je crois que je suis faite pour être un peu des deux. Dans mon activité de comédienne, j’adore être dirigée, assouplir ma personnalité pour qu’elle se fonde dans les critères et les envies de mon metteur en scène. Pour qu’il voie s’animer le personnage qu’il attend en moi. Et dans mon activité d’astrologue, de blogueuse? bah, je suis toujours très handicapée par le manque de connaissance et la rigueur qui vient petit à petit, mais je sais que c’est pour moi, et que personne ne peut choisir pour moi

  • Châtaigne
    5 décembre 2017 14 h 30 min

    Je découvre ton blog frais et pétillant :) Tout est si vrai surement parce que je m’identifie tellement à ton propos. J’ai décidé de lancer mon agence d’architecture en déménageant à Lyon en juin dernier. Il y a des jours sans et des jours avec, mais surtout ça me force à faire preuve de patience, ce qui est loin d’être une qualité chez moi ! Bref, ravie de te lire, je vais farfouiller un peu plus loin chez toi ;)

  • Azylis
    5 décembre 2017 15 h 11 min

    Pour moi, au delà de tout ça, il y a d’autres raisons.
    Je suis loin d’être fainéante, je suis on ne peut plus organisée, plutôt créative…
    Seulement je suis bien trop angoissée et pas assez confiante en moi pour devenir freelance. Ca reste un statut qui n’est pas encore très bien vu de nos jours (emprunt bancaire, location, etc). Et tout le monde n’est pas prêt à faire ce sacrifice.

  • Lucie
    5 décembre 2017 19 h 00 min

    Effectivement, je crois qu’on ne peut pas se lancer comme cela dans l’entrepreunariat ou du moins, si on veut y survivre plus d’un an. J’ai du mal à m’imaginer faire autre chose aujourd’hui mais effectivement ce n’est pas toujours la facilité :)

  • Emilie Josephone
    7 décembre 2017 11 h 48 min

    Je me suis lancée dans l’aventure free-lance il y a plus d’un an maintenant. J’étais motivée et loin d’être fainéante, j’ai pris ce nouveau mode de vie à bras le corps. Sauf que j’avais oublié un détail : le stress ! Je me suis découverte des capacité anxiogène qui m’étaient totalement inconnues. Quitter le monde salariale avec son confort financier et atterrir dans un mode totalement aléatoire financièrement a été très dur … Paradoxalement je m’épanouie dans ce que je fais mais je ne sais pas si je vais tenir ce rythme longtemps.

Laisser un commentaire

Un petit mot là dessus ?