Les 10 avantages à travailler dans son salon

Les 10 avantages à travailler dans son salon

J’ai pris l’habitude de vous parler régulièrement de ma vie de Freelance. Vous savez à quel point j’aime ce mode de vie, pour de multiples raisons. Et celle que j’ai apprécié aujourd’hui, c’est de bosser dans mon salon. Pourquoi ?

Dress code personnalisé

C’est le premier avantage de choix ! Je peux décider, au gré de mon humeur, de bosser en pyjama, en jean, en robe ou en maillot de bain (en cas de canicule uniquement, on est d’accord). Aucune pression sociale de devoir mettre des talons, pas d’obligation d’avoir un brushing élaboré ni d’avoir les ongles parfaitement vernis (perso je les ronge donc c’est réglé). Mais j’apprécie aussi bosser pieds nus, les orteils dans le tapis, vraiment décontracté pour le coup.

Musique égoïste

Qui dit travailler tout seul, dit écouter ce que l’on veut. Je peux donc synchroniser sereinement iPhone et ampli Marshall pour écouter tout et n’importe quoi. Là aussi, j’adapte les morceaux à mes envies : parfois j’opte pour les playlists créées par Spotify, ou j’opte pour les nouveautés de la semaine, mais bien souvent j’écoute de la merde, clairement. Ça me rappelle à quel point je peux vraiment écouter tout et n’importe quoi, sans déranger personne (peut-être les voisins, à la rigueur), et c’est vraiment le pied.

Cafés illimités

Dans mon ancien job salarié, j’avais une clé en plastique bleue et rouge pour aller me servir des cafés à la machine. Les cafés que tu ne peux jamais boire en silence parce qu’il y a toujours des collègues à proximité. Et qui dit collègues, dit que tu dois faire la conversation au risque de passer pour une asociale. Dans mon salon, je peux boire autant de cafés que je le souhaite (les dosettes c’est moins cher heeeeein !), et en plus de ça je peux les boire tout en restant concentrée sur la tâche que je suis en train de faire (sauf quand mon coloc me dit « Julia arrête de jouer » alors que je suis concentrée dans la rédaction d’un article PUTAAAIN ! pardon).

10 avantages à travailler sans son salon

Pauses agréables

Parce que la solitude c’est bien, mais ça fini par être mal. Alors le mieux à faire c’est de faire des pauses avec des gens, et quand tu n’as pas de collègues, ces gens ce sont tes amis. Qui n’a jamais rêvé de faire une pause avec ses amis sur son lieu de travail ? Le piège c’est de ne plus avoir envie de les mettre dehors quand tu dois te remettre au travail. Mais ça c’est une autre histoire…

Exit les remarques désagréables

Si tu fais mal ton travail, ou pas assez vite, ou pas comme ton/ta chef le voudrait, tu t’en fou. Le chef c’est toi ! Exit les paroles, remarques et piques désagréables alors que tu es dans le rush. La seule personne qui peut te faire remarquer des choses pas cool, c’est toi même (ou tes clients, parfois). Même si j’ai tendance à dire que des clients c’est pire qu’un boss, la seule personne qui peut t’engueuler c’est toi. S’engueuler soi même c’est mieux. Ça fait schizophrène mais c’est mieux.

Allo, quoi la cuite d’hier ?

Qui dit salon perso, dit conversations persos. Je peux répondre sereinement aux appels du lundi matin qui me rappellent à quel point j’étais en forme le samedi soir. Pas besoin de changer de pièce pour discuter, de recevoir les regards assassins de ses collègues ou encore les « mais tu travailles jamais c’est pas possible ». Je perds 15 minutes au téléphone avec une copine ? Aucun remords, c’est mon problème. 

Odeur myrtille

Fini les odeurs de transpiration du commercial, oubliées les odeurs de nourriture de ta collègue qui a mangé à son bureau à la pause repas sans penser à aérer la pièce, terminé l’odeur grille pain du radiateur qui crame la poussière du bureau. Place aux odeurs choisies ! Chez moi c’est une bougie à la myrtille en ce moment. Parfois c’est une bougie Durance (elles sont top celles-ci !), ou simplement d’odeur de mon déodorant parce que j’ai pris ma douche à peine 15 minutes avant de m’assoir à mon bureau.

Bye-Bye ondes négatives

Dans mon salon, je n’ai personne qui soit là à me pourrir le moral. Entre la collègue qui se plaint de la pluie, l’autre qui te raconte les conneries de son fils, et celle qui râle pour râler… De base, je fuis déjà les personnes négatives et pessimistes, mais quand j’essaie de me concentrer sur mon lieu de travail, c’est mortel ! S’il y a une personne de mauvaise humeur, c’est moi. Et vu que ça n’arrive que rarement, je me porte plutôt bien au quotidien héhé.

Changement d’environnement express

Quand on en a marre de son bureau, on ne peut généralement pas feinter et aller s’installer dans le bureau de la compta, ou mieux, dehors au soleil. L’avantage de bosser dans son salon, c’est qu’il est possible de changer d’environnement en 6 pas et 15 secondes. Migrer de mon bureau à mon canapé est rapide et efficace. Certains jours, j’ai l’impression d’être plus productive dans mon canapé qu’installée à mon bureau. Les phases de la lune certainement…

Respect des horaires

Certains jours de rush (ou plutôt certains jours ou j’ai fais le choix de faire une grass mat’), je suis toujours assise à mon bureau à 19h00, au boulot. En début de semaine, j’arrête généralement aux alentours de 18h, mais plus la semaine passe, plus je termine tard. Je suis très tatillonne sur les horaires, et quand arrive 19h30/20h c’est souvent l’heure de l’apéro. Pas de problème, je trinque avec mon coloc, une bière à la main en terminant mes missions. Comment ça l’alcool est interdit sur son lieu de travail ?

Bref, j’aime mon salon

Ils sont prêts

Facebook
Reste connecté(e) sur Facebook !

Youtube
Viens suivre mes aventures sur Instagram !

Twitter
Prends contact sur Twitter !

Youtube
Je partage mes astuces sur YouTube !

10 Commentaires

  • Clemence
    24 mai 2016 13 h 15 min

    Ahah chouette article ! J’avoue que c’est top de bosser depuis son salon ! Pour ma part le gros point négatif est la solitude. Je suis mieux à bosser seule, mais il y a des fois où je passerai bien un moment à discuter avec quelqu’un d’autre que moi-même ;)

    • Julia
      26 mai 2016 13 h 37 min

      Quand tu te sens seule, écris moi ! :D
      Entre solitaires du travail on devrait se réconforter ahah.

  • bloganythingispossible
    24 mai 2016 13 h 16 min

    J’adore ! Je suis totalement d’accord avec toi !
    Vive le boulot pieds nus dans le salon à écouter ce qu’on veut et à faire comme on veut :)

    • Julia
      26 mai 2016 13 h 36 min

      T’écoutes de la merde toi aussi ? :D

  • Si Petite Soit Elle
    24 mai 2016 15 h 55 min

    Je crois bien qu’à ta place, je l’aimerai tout autant :)

  • Vanessa
    25 mai 2016 10 h 06 min

    C’est chouette de lire une article qui parle du coté positif de la vie de freelance, ça change et ça me rappelle un peu pourquoi j’ai choisi cette vie ;))

    • Julia
      26 mai 2016 13 h 35 min

      Héhé, on est bien d’accord !

  • Marie Rose
    26 mai 2016 11 h 42 min

    Travailler chez soi doit vraiment être un vrai luxe, enfin si on n’a quand même beaucoup de déplacement et d’interaction avec des partenaires car sinon on doit vite se sentir seule non ?

    • Julia
      26 mai 2016 13 h 35 min

      Hello !

      Oui, il faut s’entourer aussi souvent que possible.
      Soit avec des copains indépendants qui travaillent avec nous (physiquement, pas forcément sur les mêmes missions).
      Soit aller dans un espace de co-working de temps en temps pour se sociabiliser :)

  • Fab!en
    21 janvier 2017 12 h 59 min

    J’avoue que ce sont de bonnes raisons ! Après, c’est à chacun de voir ce qui lui convient le mieux. C’est bien aussi d’aller à l’extérieur de temps en temps, histoire de ne pas péter un câble !

Laisser un commentaire

Un petit mot là dessus ?