Quand l’ennui débarque

Quand l’ennui débarque

J’en ai traité des sujets sur ce blog à propos de ma vie professionnelle. Moins de ma vie personnelle. Et aujourd’hui, ce billet correspond aux deux à la fois, poussé par le visionnage de la conférence TED d’Emilie Wapnick. Je le sais depuis plusieurs années, mais voilà : je m’ennuie très (très) vite, de tout. Que ce soit de ma situation professionnelle, amoureuse, amicale, du matériel, de mes loisirs. C’est à la fois usant, mais ça me permet aussi de me remettre en question et de toujours chercher à découvrir d’autres choses, d’autres horizons.

L’ennui c’est l’angoisse

Les premières fois, ça fait flipper. Imaginez, vous vous intéressez à pleins de choses, mais vous jetez votre dévolu sur un sujet en particulier. Vous y consacrez des jours, des semaines, ou même des mois, en investissant même de l’argent. Et puis un jour, pouf, vous vous dites « bon bah voilà, ça m’emmerde, NEXT ! »… Bienvenue dans ma vie ahahah !

Tout dépend des domaines évidemment, mais je suis en constante fin de quelque chose pour en recommencer une autre. Je m’intéresse et je veux tester tellement de trucs différents, que je saute de l’un à l’autre avec une simplicité qui m’effraie parfois.

Je me dis que c’est dingue d’être comme ça, que jamais je n’arriverai à me « poser », à trouver « ma voie » et à y rester plus de deux ans. Et d’un autre, je suis contente de vivre de cette façon là. Plus le temps passe, plus je rencontre des personnes qui pensent de cette manière aussi, c’est déjà un peu plus rassurant :)

L’ennui ça stimule

Avec un peu de hauteur, cet ennui devient stimulant. Il nous empêche de rester figés dans notre vie, et nous pousse à sortir de notre zone de confort pour s’aventurer vers des terres inconnues. Comme le dit Emilie Wapnick dans sa conférence, la première question un peu futuriste que l’on nous pose lorsque l’on a 5 ans c’est : « Que veux-tu faire plus tard ? » . Heureusement que je ne me suis pas arrêtée à ça, sinon à l’heure ou je vous parle de serai une princesse avec 134 colliers de pâtes autour du cou, héhé.

Plus sérieusement, le schéma est simple : on s’intéresse, on y va à fond, et dès que ça devient trop facile on passe à autre chose. Et j’ai l’impression que cette phrase est applicable à pleins de situations du quotidien : les jeux, les nouveaux objets de notre appartement, nos relations amoureuses… Mais dans la vie professionnelle, Emilie Wapnick appelle ça de la multi-potentialité. Comme si nous avions plusieurs personnalités, et que nous donnions la parole à chacune d’entre elles tout au long de notre vie. N’est-ce pas trop cool ?!

N’est-ce pas pour ça que l’on devient SlashGen ?

C’est grâce à cette réflexion que je me retrouve dans le terme de Slash Génération. Multiplier les expériences professionnelles pour ne pas s’ennuyer, multiplier les métiers pour ne pas se lasser, multiplier les compétences pour être définitivement multi-casquettes. Un trait de personnalité clairement identifié de la Génération Y.

Ils sont prêts

Facebook
Reste connecté(e) sur Facebook !

Youtube
Viens suivre mes aventures sur Instagram !

Twitter
Prends contact sur Twitter !

Youtube
Je partage mes astuces sur YouTube !

4 Commentaires

  • Reine
    8 janvier 2017 16 h 26 min

    Ben, je ne fais pas partie de la génération Y et pourtant toute ma vie j’ai multiplié les aventures pros et je ne me suis jamais ennuyée , ou en tout cas pas longtemps….le seul souci c’est que la société n’est pas open pour le moment à ce type de profil pro. Toujours être dans une case. Pouvoir être défini. Et c’est encore plus difficile quand on a passé la cinquantaine , alors là , va expliquer que tu as parfois laissé tomber des boulots bien payés et avec des responsabilités , juste parce que tu avais l’impression de ne plus rien apprendre….on te regarde comme une douce illuminée….une des consolations , c’est que tu gardes un esprit djeun (je m’ennuie avec les gens de mon âge) , open aux tendances pro ou sociétales parce que tu es toujours entrain de réfléchir à la prochaine étape …..et tu ne penses même pas à prendre ta retraite…il y a plein de domaines pros que je n’ai pas encore explorés… bref vive le slashing….pourvu que les entreprises voient le potentiel de ces accumulations d’expériences!

  • Reine
    8 janvier 2017 16 h 27 min

    Et j’ai surtout oublié de te dire que je trouve ton blog passionnant , je viens de le découvrir via celui de Mona Champain et je suis entrain de tout lire….

  • lesjoliestulipes
    11 janvier 2017 18 h 49 min

    Hello ! Je viens de découvrir ton blog et je dois dire que je le trouve top : clair, intéressant et super joli ! :) Trop contente de t’avoir découverte !
    Des bisous !

    • Julia
      12 janvier 2017 8 h 00 min

      Bienvenue chez moi Tiphaine :D
      Ravie que le blog te plaise :)

Laisser un commentaire

Un petit mot là dessus ?