Lancer son petit business tout en étant salarié

Lancer son petit business tout en étant salarié

Yaaaay, premier article issu de vos retours et du recul que je peux prendre suite aux coachings que j’ai réalisé avec certain(e)s d’entre vous ! Ça me fait grave plaisir (mon langage laisse à désirer, j’assume) de pouvoir écrire à propos de vos questionnements. Et autant être cash, vous êtes énooormément à être dans cette position là : une fesse dans le salariat, et l’autre qui essaie tant bien que mal de se barrer en Freelance héhé. Mais comment faire ça de façon « safe » ?

Se fixer un gros objectif

Et surtout, ne pas avoir peur de voir gros ! Le but est de réaliser un souhait, un rêve, une envie. Si vous commencez à vous mettre des barrières dès maintenant vous n’allez rien accomplir et ce serait dommage, n’est-ce pas ?! Le but est donc de vous fixer un objectif qui vous tient à coeur (rayez les mentions inutiles) : ouvrir un foodtruck, louer des chambres d’hôtes, vendre ses services sur internet au monde entier, lancer son e-commerce, devenir développeur/graphiste/community manager, ouvrir une boutique dans votre ville… Tout est réalisable si vous vous en donnez les moyens.

Ce gros objectif, c’est votre étoile, il est là haut sur son piédestal, et il attends que vous arriviez jusqu’à lui. Il représente souvent l’impossible. Le chemin qui mène à lui ne sera pas facile, vous dire le contraire serai vous mentir. Il va y avoir des gros coups de blues, des envies de tout envoyer valser et un booooon nombres d’insultes qui vont fuser à tout moment de la journée. MAIS (il y a toujours un « mais » dans les belles histoires), vous savez que tout ça va vous faire grandir et va vous apporter bien plus d’expérience que n’importe qu’elle autre aventure. Rappelle toi, les échecs sont bénéfiques.

Essayez non pas de voir cet objectif comme quelque chose d’impossible qui ne se réalisera jamais. Mais plutôt comme d’un challenge que vous avez envie de relever. Comme quelque chose que vous devez accomplir dans votre vie. Et même si vous abandonnez en cours de route (ça peut être pour pleins de raisons : manque d’argent pour investir, manque d’intérêt pour le projet au final, ou tout simplement si vous êtes découragé(e)s), dites vous que ce que vous ferez ne sera jamais perdu. Ce que vous avez accompli, même si ce n’est pas jusqu’au rêve de ouf, ce sera ça de gagné, et ce sera ça de plus dans votre cerveau. L’EXPÉRIENCE.

Découper le gros objectifs en petits objectifs

La seule technique pour que cet objectif nous paraisse moins gros et donc atteignable, c’est de s’en fixer des plus petits. Il faut découper en plusieurs morceaux votre rêve. Lui donner des phases. Donner des petits noms à ces phases. Vous donner envie de les clôturer pour dire « NEEEEXT STEEEP BAABY ! » (j’exagère, mais à peine, true story).

Il n’y a pas de règles. Juste un truc à garder en tête : pour avancer il FAUT vous fixer des minis-objectifs. Sinon, vous aurez l’impression de piétiner et de ne rien faire de concret pour votre étoile. Et j’irais même plus loin : fixez-vous des guirlandes d’objectifs par semaine. Avec différents objectifs accrochés dessus : des faciles, des moyens et des difficiles (en langage plus « entreprise » on dirait plutôt des objectifs opérationnels et stratégiques). De cette façon, ça vous apprends à réaliser des tâches assez banales mais aussi des tâches un peu plus difficiles pour entrainer votre cerveau à se surpasser et à être dans la réflexion. Vous me suivez ?

Y consacrer du temps régulièrement

Et bien sûr, la clé de la réussite c’est la régularité. Je n’y croyais pas pourtant quand mes profs au lycée écrivaient « Julia doit être plus régulière dans son travail » sur mes bulletins. Mais c’est vrai. C’est dingue mais c’est vrai. On a rien sans rien. Ça on le sait. Mais sans régularité, tout se casse la gueule. Si vous n’êtes pas réguliers, vous allez perdre vos petits objectifs des yeux, et donc très rapidement vous allez perdre le chemin qui vous mène vers le gros/le rêve/le paradis.

Je vous prescrit dooonc environ 1h par jour minimum à consacrer à votre projet et à ces petits objectifs. Avec des points chaque semaine pour prendre de la hauteur et vous dire : « Ok, alors, qu’est ce que j’ai fais cette semaine ? » , « La semaine prochaine, j’attaque quoi ? » , « J’ai réussi à faire ce truc, ça me permet de me mettre à lancer ça ». Se remettre en question, se poser soi-même des questions (même si ça fait un peu taré(e) ça fonctionne bien), poser des questions à votre entourage, en bref garder l’esprit vif et ouvert.

Et mon job salarié dans tout ça ?

Il est toujours là, mais en parallèle. Vous devez différenciez les deux, avoir deux cerveaux. Le cerveau salarié, et le cerveau Freelance. Si vous ne construisez pas rapidement une limite/une barrière/un mur entre les deux, vous êtes cuits.

Pourquoi cuits ? Parce que vous allez vous mélangez les pinceaux, parce que vous n’aurez plus le sens des priorités, parce que vous allez vouloir vous lancer à fond dans votre nouveau projet mais que votre job salarié ne se fera pas tout seul (et qu’accessoirement vous aurez certainement besoin de votre salaire pour lancer votre activité indé), parce qu’on va vous griller dans votre entreprise (pour celles & ceux qui souhaiteraient rester discrets sur leur démarche de créer leur propre biz), et tout simplement parce que vous allez péter les plombs.

Si vous compartimentez votre pensée et votre travail, vous allez être serein(e) et organisé(e) naturellement.

Pourquoi serein(e)s ? Parce que quand vous allez vous lever le matin vous saurez que de telle heure à telle heure c’est job salarié et qu’après seulement ce sera le reste, parce que vous allez éduquer votre cerveau à n’activer que la fonction Freelance à un certain moment de la journée, parce que vous allez avoir une pensée équilibrée et structurée, et tout simplement parce que chaque chose en son temps ! (expression de mamie)

Toi aussi tu cumules les 2 statuts ?

Ils sont prêts

Facebook
Reste connecté(e) sur Facebook !

Youtube
Viens suivre mes aventures sur Instagram !

Twitter
Prends contact sur Twitter !

Youtube
Je partage mes astuces sur YouTube !

3 Commentaires

  • Jessica Mixhe
    12 février 2017 17 h 09 min

    Hello,

    Pour ma part, j’ai lancé des cours d’espagnol que je donne les week-end ici à Maurice. Lorsque tu parles d’avoir deux cerveaux, j’avoue que c’est vraiment difficile! Je me lance et donc ça démarre lentement. Alors quand je reçois un message en pleine journée de boulot, pour avoir des infos, je réponds dans les 15′ de peur qu’une trop longue attente détourne mon potentiel client. Même si je sais que le besoin de cours particuliers d’espagnol sera toujours là 4h plus tard, je n’arrive pas à désactiver ces notifications et à ne m’en occuper qu’une fois que ma journée de salariée est terminée.
    Idem, le week-end, je peux passer des heures sur l’ordi à être efficace (comme ce soir, où j’ai remis mes offres à jour, revu la mise en page, partagé ma page FB sur des groupes très fréquentés) ou à chercher à être efficace sans vraie « stratégie ». Exemple: je veux démarcher les hôtels pour leur proposer mes services, mais je cherche tous azimuts les emails sur les sites sans cibler géographiquement, sans savoir ce que je veux leur proposer etc.
    Résultat: 4h sur l’ordi dont 1h30 vraiment productive.
    Peut être que les 2h30 restantes me rassurent et me donnent l’impression de rester active?

    En tout cas, chapeau aux free-lance qui ont réussi à trouver leur rythme, à encadrer leur travail et à ne pas partir dans milles directions en même temps, je suis admirative :)

  • JohannM
    9 mars 2017 14 h 59 min

    Salut, je viens de découvrir ton blog grâce à Inspilia et je suis ravie de cette trouvaille ! Justement je me lance tout juste dans l’aventure entrepreneuriale, encore doucement pour le moment, je pense d’ici septembre quitter mon actuel CDI. Et il était d’ailleurs primordial pour moi de faire de ce double statut un des premiers articles de mon blog naissant ^^
    Donc c’est vraiment chouette de ne pas se sentir seule dans cet entre deux qui pompe toute notre énergie. Merci pour les conseils !

    JohannM de http://www.johannm.fr

    • Julia
      9 mars 2017 19 h 18 min

      Yaaay Johann !
      Team Freelance :D

Laisser un commentaire

Un petit mot là dessus ?